business afrique 2
#Actualite #Economie #Financement #Togo
Agence Ecofin
6 septembre 2021 Dernière mise à jour le Lundi 6 Septembre 2021 à 17:08

Ce financement intervient quelques jours après l’annonce par le gouvernement togolais de la prise en charge totale des frais de scolarité des collégiens et lycéens des établissements publics pour le compte de l’année scolaire 2021-2022.

La Banque mondiale a approuvé le 26 août un décaissement de 60 millions de dollars soit un peu plus de 33 milliards FCFA de l’Association internationale de développement (IDA) pour soutenir l’éducation togolaise. Ce financement devra permettre la mise en œuvre du «Projet d’Amélioration de la Qualité et de l’Equité de l’Education de Base » au Togo.

Selon le communiqué de l’institution de Bretton Woods dont Togo First a obtenu copie, ce fonds va soutenir le Plan Sectoriel de l’Education 2020-2030 du gouvernement togolais. Dans les détails, il va « renforcer l’enseignement primaire et le premier cycle du secondaire, et améliorer la gestion globale du système éducatif ».

Il servira également à soutenir l’exécutif togolais dans la construction de nouvelles salles de classe, dans la formation des enseignants et la mise œuvre de réforme des curricula. Aussi, ce fonds prendra-t-il en compte la scolarisation des filles dans les zones défavorisées.

Ce financement, selon Hawa Wague, représentante résidente de la Banque mondiale pour le Togo, « contribuera à la mise en œuvre de la feuille de route gouvernementale 2025 en soutenant les projets prioritaires visant à augmenter les capacités d’accueil scolaire et à améliorer la qualité de l’enseignement ; ceci afin de renforcer l’indice du capital humain du pays ».

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.