accords pays bas
#Accord #Actualite #Economie #Afrique
Philippine Gentit
30 septembre 2021 Dernière mise à jour le Jeudi 30 Septembre 2021 à 17:20

La covid-19 a eu un impact considérable sur l’économie en Afrique. Les Pays-Bas et l’ICT entendent renforcer la compétitivité commerciale et soutenir le développement durable par l’accélération numérique sur le continent.

Les Pays-Bas et le Centre du commerce international (ITC) ont signé ce 28 septembre, un accord de partenariat dénommé « Fonds fiduciaire néerlandais V (NTF V) ». C’est ce qu’a annoncé l’institution dans un communiqué publié sur sa plateforme.

Cet accord vise à soutenir des projets innovants développés en Afrique, pour l’amélioration de la compétitivité commerciale et des services agro-industriels, en vue d’un meilleur positionnement des entreprises africaines sur les marchés internationaux.

Exécuté sur quatre ans, ce partenariat vise à terme, à renforcer les performances commerciales du continent, à générer de meilleurs revenus et à réduire la pauvreté en Afrique. « La pandémie nous a montré l’importance de la numérisation et de la résilience des chaînes de valeur mondiales et locales. Avec NTF V, nous pourrons davantage nous concentrer sur l’utilisation de solutions numériques innovantes pour rendre les chaînes de valeur plus résilientes, et soutenir les petites entreprises opérant en leur sein », a indiqué Pamela Coke-Hamilton, directrice exécutive de l’ITC.

Pour Steven Collet, directeur du développement économique durable au ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas, le renouvellement des relations entre les deux acteurs témoigne de la qualité des actions entreprises depuis plus de 15 ans.

« Dans la prochaine phase de notre partenariat, nous devons améliorer notre jeu et la compétitivité des PME dans les pays africains, en nous concentrant sur la technologie numérique et les services agroalimentaires et le lien entre eux », a-t-il mentionné. Pour rappel, l’initiative NTF V succède au programme NTF IV (2017-2021) financé par les Pays-Bas, et dont les résultats ont été probants, avec un soutien en faveur de plus de 8000 emplois dans les entreprises bénéficiaires.

On relève par ailleurs plus de 60 millions de dollars de revenus générés en Guinée, au Liberia, au Sénégal, en Sierra Leone et en Ouganda, 1200 liens commerciaux créés et plus de 1600 PME et entrepreneurs qui ont pu ainsi améliorer leur compétitivité.

Notons que dans le cadre de la nouvelle initiative, les Pays-Bas vont débourser 15 millions $ pour cibler des « milliers de petites entreprises et des dizaines de milliers d’emplois, créant ainsi des opportunités entrepreneuriales pour les femmes, les jeunes et les communautés pauvres ».

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.