#Afrique #AfriqueSubsaharienne #Economie #France #SommetAfriqueFrance #Afrique
Jeremy Flament
8 octobre 2021 Dernière mise à jour le Vendredi 8 Octobre 2021 à 18:29

Durant le sommet Afrique France 2021, Ecomnews Afrique était en direct du pavillon populaire à Montpellier en tant qu’expert pour participer à la table ronde sur le rôle de la francophonie, des échanges économiques et culturels entre l’Afrique et l’Europe.

Cette table ronde était l’occasion de pouvoir développer des sujets de premier ordre concernant l’évolution des contextes géopolitiques et économiques sur le continent africain. Aujourd’hui, il existe deux Afrique, l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne qui fonctionnent totalement différemment mais coopèrent. 

« Certains pays d’Afrique du Nord comme le Maroc, ont pour vocation de devenir une porte d’entrée entre l’Afrique subsaharienne et l’Europe et souhaitent véritablement développer une relation particulière avec les pays d’Afrique subsaharienne » précise Denys Bedarride, Fondateur et Directeur Général de Ecomnews Afrique et Ecomnews Med.

Autre représentant de la connexion entre les deux continents l’Égypte, qui est aujourd’hui le pays le plus fort que ce soit démographiquement ou au niveau énergétique. Ces pays développent fortement l’énergie renouvelable pour préserver leurs réserves en énergies fossiles.

On constate aujourd’hui qu’une véritable connexion est entrain de naître, de prendre de l’essor entre l’Afrique et l’Europe. De nombreux appels à projets, des startups portant des concepts innovants voient le jour. Et ce grâce aux échanges entre les grandes métropoles.

Sommet afrique france aviva

Ces innovations, entreprises, organismes et institutions s’intéressent au développement de secteurs variés tel le BTP, les énergies renouvelables et la santé mais également l’alimentaire avec par exemple les travaux de Agropolis International à Montpellier qui développe de nouvelles graines, pour amener les cultures à mieux résister aux conditions arides de certaines régions.

« Des jeunes ont créés une société baptisée Med Truck qui circule dans le désert avec des camions médicalisés pour dialyser les personnes dans les territoires les plus reculés qui ne peuvent se déplacer dans les hôpitaux » explique Emmanuelle DARRAS, Directrice de Racines Sud.

L’éveil d’un géant énergétique

Le continent africain est d’une richesse infinie de part les peuples et cultures qui le composent mais également de part les ressources économiques dont il peut réellement tirer partie pour peser dans les échanges économiques mondiaux.

Le commerce des huiles essentielles, les fleurs, le cacao, le café, l’alimentation en général mais aussi les matières précieuses telles que le diamant, les phosphates et les énergies fossiles et renouvelables.

Aujourd’hui les pays Africains ont pris conscience des enjeux énergétiques, et du fait de devoir developper les énergies renouvelables. Autrefois un désavantage amenant des conditions de vie difficiles, le soleil par exemple est aujourd’hui perçu comme un atout dans la production d’énergies renouvelables.

Sommet afrique france aviva 2

Dans ce contexte une forte coopération est entrain de se développer avec l’Europe et le reste du monde. Et de nombreux pays européens n’hésitent pas à investir des sommes colossales sur ce territoire mais aussi à accompagner les pays africain avec un soutien financier important, la formation de techniciens, la construction de matériel.

L’alimentation toujours au coeur des préocupations

Malgré ses innombrables richesses le continent doit aujourd’hui plus que jamais faire face à une insuffisance alimentaire croissante et dépend de plus en plus de l’importation des denrées alors que son territoire pourrait lui permettre de subvenir entièrement à ses besoins mais mal géré.

L’écologie dans l’alimentaire est au coeur des préoccupations au niveau mondial, cependant les pays d’Afrique malgré de gros efforts engagés notamment dans la production de cacao en utilisant des méthodes d’agriculture raisonnée, ne peuvent résolument pas se passer des moyens polluantes et des pesticides, ce qui diminuerait des rendements déjà largement insuffisants.

Assez épargné par la crise de covid 19 sur le plan humanitaire, l’économie africaine a été quant à elle durement impactée, en cause la paralysie des échanges commerciaux avec les autres pays du monde. Les marchandises n’ont pas pu être correctement acheminées vers l’Europe par exemple et certains pays africains se sont retrouvé avec de gros excédents de productions sur des matières premières qu’ils sont incapables pour le moment de transformer seuls.

Aujourd’hui un autre problème de taille concerne la sécurité intérieure. En effet certains pays tels que la Russie ou la Chine, vendent de la coopération militaire contre de la sécurité intérieure, ce qui a pour effet d’augmenter l’instabilité dans ces pays qui baignent dans la corruption et les ingérences extérieures.

Autre enjeu important c’est le secteur de la santé. « Jamais autant d’argent n’a été autant investi dans la santé sur le territoire africain, on parle de milliards déployés par les organisations occidentales telles que l’OMS, le FMI, la Banque mondiale, la Banque Européenne de développement (BERD) et bien d’autres » précise Denys Bedarride. 

Les institutions internationales ont réellement pris conscience de besoin d’équilibre pour la santé au niveau mondial. Et cet équilibre passe par une amélioration nette de la santé en Afrique. Certains pays comme la Chine ont bien compris ces enjeux et n’hésite pas a investir en Afrique. 

Mais cet « entrisme » soulève un problème majeur, qui menace l’indépendance des pays où des puissances étrangères investissent et rachètent des territoires entiers tout en plaçant leur pions dans le but d’attirer à elles l’économie des pays africains, de la « soft colonisation » en quelque sorte. 

” La coopération doit passer par des institutions, seul levier à garantir une neutralité totale des actions “ estime Denys Bedarride.

Une société en pleine révolution

L’Afrique commence également à connaitre une véritable révolution sociétale. Très en retard sur la condition de la femme, le continent commence à changer de regard sur les égalités femmes-hommes notamment avec l’influence de ses voisins occidentaux.

Les institutions qui aident les pays africains on également tendance à sensibiliser les peuples qui ont recours aux aides internationales sur la parité et les réflexions sociales. Petit à petit les mentalités commencent à évoluer aujourd’hui on voit apparaitre de plus en plus de femmes entrepreneurs, et occuper des postes haut placés dans les pays du continent.

Dans un futur proche la population africaine composera un tiers de la population mondiale, et ce continent a toutes les cartes en mains pour prospérer et acquérir une indépendance totale au niveau énergétique et alimentaire. Pourtant les pays qui composent le continent n’arrivent toujours pas à se mettre d’accord, les conflits armés et le terrorisme gangrènent et font stagner l’Afrique du nord et subsaharienne.

Après des décennies, le monde entier a enfin le regard tourné vers cette grande soeur qu’est l’Afrique et a enfin pris la mesure de la grandeur de ce territoire et des peuples qui la composent. Et ce Sommet Afrique France 2021 en est la preuve. Ne manquez rien des évènements à venir et restez connectés à nos plateformes pour ne rater aucune information.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *