douala
#Actualite #AnalyseEconomique #Economie #Financement #Finances #Fiscalite #Cameroun
Agence Ecofin
8 mars 2022 Dernière mise à jour le Mardi 8 Mars 2022 à 09:58

Sur un potentiel annuel de 1,05 milliard $, le Trésor public du Cameroun s’était fixé un objectif de recettes non fiscales de seulement 318 millions $, en 2021.

Selon les informations du ministère des Finances (Minfi), le Cameroun peine à collecter les recettes non fiscales (recettes de services, revenus du domaine et des cotisations sociales) alors que leur potentiel annuel est de 620 milliards FCFA en moyenne.

En effet, indique le Minfi, en 2021, le Trésor public a pu recouvrer 160 milliards FCFA sur un potentiel de 643,9 milliards FCFA, soit un gap de 483,9 milliards FCFA (824,6 millions $) pour cet exercice. Cependant, indique le Minfi, par rapport aux objectifs fixés pour 2021 (187,4 milliards FCFA), la collecte est jugée satisfaisante bien que très en dessous du potentiel.

A en croire le Minfi, ce potentiel des recettes non fiscales (RNF) n’est pas atteint à cause de plusieurs raisons. D’abord, « seulement 600 RNF sur les 1 156 recensées sont saisies dans le dispositif actuel de mobilisation et de sécurisation ». En cause, l’absence d’un dispositif sécurisé d’émission et de recouvrement de ces RNF ; la violation du principe de séparation entre l’ordonnateur et le comptable public ; la collaboration insuffisante entre les administrations sectorielles et le Minfi ; la faible harmonisation du processus d’émission et de recouvrement des RNF ; des faiblesses dans le dispositif de suivi et contrôle des RNF.

Par ailleurs, le Minfi pointe du doigt la multiplicité des acteurs ne permettant pas d’avoir une bonne visibilité sur la mobilisation des RNF ; l’irresponsabilité de certains régisseurs en charge de recouvrir les RNF ; l’obsolescence des instruments juridiques en matière de RNF, etc.

Au cours de l’année 2022, le gouvernement camerounais table sur des prévisions de recettes non fiscales évaluées à 216,2 milliards FCFA, très en deçà du potentiel moyen annuel de 620 milliards FCFA, indique Investir au Cameroun.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.