#Actualite #Agriculture #AnalyseEconomique #Cooperation #Decideurs #Economie #Energie #Mauritanie #Senegal
Fiona Urbain
11 mars 2022 Dernière mise à jour le Vendredi 11 Mars 2022 à 17:20

À l’occasion de la 2ème Conférence Africaine pour la paix qui s’est tenue à Nouakchott, Ecomnews Afrique a pu interviewer Cheikh Abdoul Ahad MBACKE, Ministre conseiller du Sénégal. Quels sont les perspectives de développement économique pour le Sénégal ? Quelles relations le pays entretient-il avec la Mauritanie et la France ? Interview !

Entre 1989 et 1991, le conflit sénégalo-mauritanien a opposé les deux pays riverains du fleuve Sénégal et s’est soldé par la rupture de leurs relations diplomatiques pendant plusieurs années, des milliers de victimes dans les deux pays, et de réfugiés de part et d’autre. Aujourd’hui les relations sont apaisées et de nombreux accords de coopération en matière de lutte contre le djihadisme, de pêche d’élevage ou encore d’énergie verte, ont été signés entre les deux pays.

Lors de son discours prononcé lors de la 2ème Conférence Africaine pour la paix qui s’est tenue à Nouakchott, Cheikh Abdoul Ahad MBACKE, Ministre conseiller du Sénégal a déclaré : « Situés de part et d’autre du fleuve trait d’union d’un même peule uni par l’histoire et la culture, le Sénégal et la Mauritanie offrent un très bel exemple de bon voisinage. Excellence Monsieur le Président de la République, avec votre frère, le Président Macky Sall, vous avez su hisser à un niveau jamais égalé la coopération entre les deux pays frères. Vous êtes, tous les deux, animés par un esprit de solidarité et de partage sans commune mesure. Ainsi la découverte des ressources naturelles a consolidé davantage l’excellence des relations de vos deux pays. »

« Les relations sénégalo-mauritaniennes sont basées sur un socle culturel et religieux assez solide. Historiquement les deux pays partagent la même culture et les mêmes croyances. La religion a été un vecteur important. Les grandes figures islamiques appartenant aux deux pays ont joué un rôle déterminant dans leurs histoires si imbriquées. Les fidèles se retrouvent dans les mêmes confréries, les savants fréquentent depuis la nuit des temps les mêmes écoles et partagent les mêmes courants de pensée. Les échanges épistolaires et littéraires constituent une parfaite illustration.

Vous et votre homologue sénégalais, avez le mérite d’avoir préservé tous ces acquis malgré les enjeux financiers énormes qu’implique la découverte du Gaz et du pétrole. La Mauritanie et le Sénégal délivrent ainsi une très belle leçon au monde entier, une leçon de paix, de solidarité, de partage.

La coopération entre les deux pays est parfaite au plan économique, militaire et diplomatique avec la tenue de réunions présidentielles et ministérielles qui aboutissent souvent à des accords gagnant-gagnant et à la réalisation de projets d’envergure dont le dernier en date est la construction en cours du pont de Rosso qui va raffermir davantage les liens, faciliter et fluidifier la circulation des personnes et des biens.

Le Sénégal et la Mauritanie n’hésitent pas à harmoniser leurs positions dans les instances internationales et collaborent étroitement dans la lutte contre le terrorisme qui menace de plus en plus les Etas sahéliens. »

Le pont de Rosso, qui enjambera le fleuve Sénégal sur 1,5 kilomètre, assurera une circulation fluide entre le sud de la Mauritanie et le nord du Sénégal. Il devrait permettre de réduire les temps de trajet et de baisser les coûts de transport. Il fera également progresser les échanges commerciaux le long des corridors transafricains Tanger-Lagos et Alger-Dakar, renforçant ainsi l’intégration entre l’Afrique de l’Ouest et le Maghreb.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.