militaire
#Actualite #Afrique #Armee #Militaire #Production #Securite #Terrorisme #Nigeria
Agence Ecofin
Hier Dernière mise à jour le Jeudi 23 Juin 2022 à 07:30

Les autorités nigérianes ambitionnent, depuis plusieurs années, de produire localement les uniformes pour le personnel militaire et paramilitaire. Cela répond à une question de sécurité dans le pays qui est confronté au terrorisme.

Le Nigeria commencera à produire localement les uniformes pour son personnel militaire et paramilitaire, dès janvier 2023. L’annonce a été faite par la Commission nigériane de réglementation des concessions d’infrastructure (ICRC), via un communiqué de presse publié le 13 juin sur son site Internet.

Le projet sera mené par Sur Corporate Wear Nig. Ltd, fruit d’un partenariat public privé entre la Société des industries de la défense du Nigeria (DICON) et Sur Corporate Wear.

« La collaboration entre DICON et Sur, qui s’étendra sur une période de concession de 20 ans, sera chargée de produire des uniformes pour l’armée, la marine, l’armée de l’air, la police, la défense civile et d’autres organisations militaires et paramilitaires », explique la note d’information. 

Selon le directeur du département de conformité des contrats de l’ICRC, Dr Jobson Ewalefoh, Sur Corporate Wear Nig s’approvisionnera en matières premières au Nigeria et créera plus de 920 emplois. Le responsable précise toutefois que si la production est prévue pour janvier prochain, elle ne le sera que partiellement.

« Si les travaux reprennent en juillet, on suppose que nous pourrons commencer la mise en service en janvier, mais la production ne sera pas à 100% », a-t-il révélé.

Selon les données de Statista, en 2020, le géant africain était 3e derrière l’Afghanistan et l’Irak concernant l’indice mondial du terrorisme. Pour l’indice de criminalité organisée, le Nigeria avait le second indice le plus élevé d’Afrique en 2021.

Déjà en octobre 2019, le gouvernement fédéral du Nigeria avait annoncé le lancement d’une usine de vêtements modernes destinée à produire des uniformes pour les forces armées et d’autres agences de sécurité du pays, afin de « se prémunir contre l’utilisation abusive des uniformes militaires et de sécurité par des imposteurs et des criminels ».

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *