#Aides #Alimentaire #Echanges #RoyaumeUni #Sahel #Afrique
Agence Ecofin
1 septembre 2022 Dernière mise à jour le Jeudi 1 Septembre 2022 à 09:19

Après l’Asie, l’Afrique représente le second foyer de personnes sous-alimentées dans le monde avec une proportion de 20 %. Sur le continent, les régions les plus vulnérables à ce phénomène sont généralement en proie à des conflits ou à des conditions climatiques extrêmes.

Au Royaume-Uni, le gouvernement compte d’allouer un montant de 38 millions de livres (46,2 millions $) à l’assistance alimentaire dans la région du Sahel en proie à une instabilité sécuritaire. Selon un communiqué relayé par Bloomberg, les interventions seront menées à travers le Nigeria, le Mali, le Burkina Faso, le Tchad et le Niger.

D’après Vicky Ford, représentante britannique en charge de l’Afrique, l’Amérique latine et les Caraïbes au ministère des Affaires étrangères du Commonwealth et du Développement, ce soutien aidera environ 1 million de personnes à accéder à l’eau et à la nourriture en vue de réduire les impacts de l’insécurité alimentaire croissante exacerbée par le conflit russo-ukrainien.

Dans les détails, la responsable souligne que l’enveloppe servira pour l’essentiel à subvenir aux besoins des réfugiés, mais aussi des femmes et enfants malnutris dans les zones touchées par des conflits armés.

Parmi les pays ciblés, le Nigeria devrait monopoliser une part substantielle des fonds avec plus de 17 millions $ en raison de la grave pénurie alimentaire qui prévaut dans le nord-ouest du pays, où les besoins humanitaires sont également les plus élevés de la région du Sahel.

Pour rappel, selon le Bureau des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA), près de 18 millions de personnes sont dans une situation d’insécurité alimentaire sévère dans la région sahélienne.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.