electricite 1
#Afrique #CentraleHydroElectrique #Electricite #Energie #Hydrogene #Namibie
Agence Ecofin
19 septembre 2022 Dernière mise à jour le Lundi 19 Septembre 2022 à 10:20

L’hydrogène produit à partir des énergies renouvelables est considéré comme un élément clé de la décarbonisation de l’industrie. A ce titre, les pays africains disposant d’un potentiel important veulent se positionner comme acteurs majeurs du marché de ce « carburant du futur ».

Selon des déclarations d’un responsable de HDF Energy, un producteur d’électricité indépendant français, la centrale à hydrogène vert située en Namibie que l’entreprise gère devrait commencer à produire de l’électricité d’ici 2024.

Il s’agira de la première en Afrique et elle est financée à hauteur de 181,25 millions $. Elle est associée à 85 MW de panneaux solaires qui alimenteront des électrolyseurs pour produire de l’hydrogène qui pourra être stocké.

A l’occasion du développement de ce projet, HDF Energy Namibia, filiale de HDF Energy, a été créée en 2021 et s’est engagée à soutenir les ambitions nationales en matière d’énergie propre en Namibie.

Outre HDF Energy, un autre géant de l’hydrogène, Hyphen Hydrogen Energy, est présent sur le territoire namibien. Hyphen a l’ambition de développer un projet d’hydrogène de 10 milliards $. La société a indiqué en aout dernier que ce projet avait fait des progrès remarquables et que la signature de l’accord de mise en œuvre avec le gouvernement namibien devrait survenir avant la fin de cette année.

Le taux d’électrification en Namibie est actuellement de 56,3 % et le pays souhaite donc exploiter son vaste potentiel d’énergie renouvelable.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.