#Coronavirus #Economie #Tourisme #Transport #Ouganda
Denys Bédarride
9 septembre 2020 Dernière mise à jour le Mercredi 9 Septembre 2020 à 10:30

Plus de 2 milliards $ de recettes touristiques pourraient échapper aux caisses de l’Etat en 2020, selon le ministre ougandais du Tourisme, Godfrey Ssuubi Kiwanda. Cela est dû aux restrictions mises en œuvre sur le Transport mondial pour freiner la propagation du coronavirus.

L’anticipation de ces pertes importantes pour l’Économie du pays est-africain est due aux restrictions de transport mises en œuvre partout dans le monde pour freiner la propagation du coronavirus. L’Ouganda qui dépend fortement des touristes européens, américains, japonais, chinois et indiens pour attirer des devises étrangères a vu sa manne touristique fondre ces derniers mois, notamment en raison de la rapide propagation de la pandémie dans ces régions et pays.

Même si le gouvernement envisage de rouvrir ses frontières aériennes dans le cadre de l’assouplissement des mesures restrictives, il faudrait encore plusieurs mois pour voir le secteur touristique ougandais revenir à son niveau d’avant le coronavirus. D’ailleurs, indique le ministre Kiwanda, des discussions sont actuellement en cours pour obtenir une aide de la Banque mondiale en faveur du secteur.

L’annonce intervient quelques mois après la déclaration du président Yoweri Museveni, indiquant que son pays s’attendait à perdre plus d’un milliard de dollars de revenus touristiques par an. D’après le FMI, la diminution du flux de touristes dans le pays devrait faire chuter de 54% les recettes touristiques prévues pour l’année fiscale 2019-2020, et de 52% celles de l’exercice suivant.

Pour rappel, l’Ouganda a enregistré au cours de l’exercice fiscal 2018-2019, 1,3 million d’arrivées touristiques pour 1,6 milliard $ de recettes. Cette année 2020, les autorités s’attendaient à recevoir 1,5 million de visiteurs.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.