legumineuse
#Actualite #Alimentation #AnalyseEconomique #Finances #Mozambique
Denys Bédarride
13 janvier 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 13 Janvier 2021 à 18:52

En Inde, l’appétit pour les légumineuses ne se dément pas. Avec la vigueur de la demande tirée principalement par la partie végétarienne de la population, le gouvernement multiplie les sources d’approvisionnement. Une aubaine pour le Mozambique, l’un des principaux exportateurs mondiaux.

Au Mozambique, les autorités viennent de signer, un accord de renouvellement des exportations de légumineuses vers l’Inde. Ce protocole verra l’expédition de 200 000 tonnes de graines, dont principalement le pois d’Angole vers le pays asiatique sur les 5 prochaines années.

La précédente entente signée en 2016 porte sur le même volume et arrive à expiration en mars prochain. Pour profiter de cette opportunité commerciale, les exportateurs devront présenter un certificat d’origine qui sera obtenu après des autorités locales compétentes.

Cette reconduction permettra au pays de profiter de la croissance continue du marché indien des légumineuses et plus particulièrement du pois d’Angole qui reste très prisé pour sa richesse en protéines, par les consommateurs végétariens représentant le tiers de la population.

Pour répondre à cet engouement, le pays a d’ailleurs revu à la hausse le volume autorisé à l’import de 200 000 tonnes à 400 000 tonnes en 2020/2021.

Le Mozambique représente le 3e fournisseur mondial de légumineuses à l’Inde en termes de valeur avec un montant de 100 millions $ engrangé en 2018 selon les données du site Global Trade Tracker.

Pour rappel, l’Inde est le premier producteur mondial de légumineuses. Il demeure également le premier marché d’importation mondial avec une valeur de 4 milliards $ en 2017 d’après les estimations gouvernementales.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.