entrepreneur
#Actualite #Economie #Emplois #Recrutement #Gabon
Denys Bédarride
11 février 2021 Dernière mise à jour le Jeudi 11 Février 2021 à 12:08

Principal employeur du Gabon, le service public a lancé depuis 2018 une réforme pour réduire les dépenses publiques et se conformer ainsi aux normes de la Cemac. Avec la Loi de finances 2021, l’Etat planifie toutefois de nouveaux recrutements.

5352 nouveaux agents pourraient grossir les rangs de la fonction publique au cours de l’année 2021, selon les prévisions du gouvernement, apprend-on en parcourant la Loi de finances de l’année en cours.

L’Etat a, en effet, plafonné à 106 990 le nombre de personnes devant travailler principalement au sein des ministères, au cours de cette année contre 101 638, l’année dernière.

Cette hausse des effectifs entraine sans surprise la hausse des prévisions de la masse salariale qui passe de 661 milliards FCFA en 2020 à 685,1 milliards FCFA dans la Loi de finances 2021.

En augmentation d’un peu plus de 24 milliards FCFA. Dans les détails, révèle Le Nouveau Gabon, il est prévu de renforcer le ministère de l’Education nationale de 2187 agents pour une masse salariale en hausse de 8,9 milliards FCFA.

Le ministère de la Défense serait renforcé de 1400 agents avec une masse salariale en hausse de 3,4 milliards FCFA. Le ministère de la Santé pourrait recruter 593 nouveaux agents, tandis que 755 nouveaux agents pourraient rejoindre les rangs des ministères de l’Economie et du Budget.

Le ministère de la Culture et des Arts pourrait recruter 433 nouveaux employés et le ministère de l’Intérieur 544. Malgré la décision prise par le Gabon de geler les recrutements dans la Fonction publique, excepté les secteurs prioritaires tels que l’éducation, la santé, l’armée, l’on constate que plusieurs autres ministères seront renforcés au cours de cette année.

Toutefois, le gouvernement précise que « la hausse de la masse salariale au sein des établissements publics et assimilés est désormais conditionnée par la preuve de leurs capacités à autofinancer pendant au moins 15 ans l’augmentation des charges de personnel induite par de nouveaux recrutements ou la revalorisation de leur grille salariale ».

Quelques ministères pourraient cependant voir leurs effectifs réduits, notamment le ministère de la Justice qui pourrait être amputé de 143 agents et celui des Sports de 416 personnes.

D’après le ministre de la Fonction publique, la situation administrative de 5385 agents a été régularisée entre 2019 et 2020 dans la fonction publique.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *