riz
#Actualite #Agriculture #Riz #Rizicole #AfriqueSubsaharienne
Denys Bédarride
22 février 2021 Dernière mise à jour le Lundi 22 Février 2021 à 11:52

En Afrique subsaharienne, le riz fait partie des denrées de base dont la consommation est en plein essor avec l’urbanisation croissante et la hausse de la population. Si avec la pandémie de coronavirus, la demande s’est un peu essoufflée, les achats pourraient repartir cette année.

En 2021, l’Afrique subsaharienne (ASS) pourrait connaître un rebond de ses importations de riz. Selon la dernière note de l’Observatoire des statistiques internationales sur le riz (Osiriz), les achats de la région sur le marché international sont prévus pour atteindre 17,8 millions de tonnes de riz paddy.

Ce stock représente environ 37 % des importations mondiales et marque une hausse de 2,2 millions de tonnes par rapport au volume de 2020.

Selon Osiriz, ce niveau élevé des achats tient en partie à une stagnation de la récolte en 2020 en raison de la perturbation par les inondations en fin de cycle de culture notamment en Afrique de l’Ouest qui abrite 4 des 6 principaux producteurs d’ASS (Guinée, Mali, Nigeria et Côte d’Ivoire).

Alors que les cours mondiaux devraient encore être orientés à la hausse sur le premier trimestre 2021, les pays africains gagneraient à regarder du côté de l’Inde pour leur approvisionnement.

Le pays est en effet le seul du top 3 mondial des fournisseurs qui a vu ses exportations progresser en 2020 et pourrait encore expédier un record de 14 millions de tonnes de riz.

En outre, à la faveur de la faiblesse de la monnaie locale et d’un approvisionnement intérieur robuste, le riz indien est devenu l’un des moins onéreux de la région et creuse même l’écart avec la concurrence pour les prix à l’exportation.

Preuve de l’attractivité de la céréale indienne, la Chine a acheté au début du mois de décembre du riz indien pour la première fois depuis 30 ans alors que le Vietnam a importé le riz de son rival en janvier dernier, une démarche inédite.

Globalement, le commerce mondial de la céréale devrait se chiffrer à 48,8 millions de tonnes en 2021 contre 44,9 millions de tonnes en 2020.

Pour rappel, l’Asie produit près de 90 % du riz consommé dans le monde. Seulement 10 % de la production mondiale de la céréale fait l’objet de commerce international.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.