emeraude
#Actualite #Economie #Energie #Zambie
Denys Bédarride
2 mars 2021 Dernière mise à jour le Mardi 2 Mars 2021 à 18:20

Gemfields a enregistré une baisse de la production et des bénéfices l’année dernière, à cause de la fermeture de ses mines de pierres précieuses. Alors que la crise sanitaire qui a entrainé cette décision n’est pas terminée, la compagnie a trouvé le moyen de reprendre la production en Zambie.

La mine zambienne d’émeraudes Kagem reprendra du service dès la deuxième semaine du mois de mars 2021. C’est l’annonce faite le 25 février par Kagem Mining Limited, la filiale locale du groupe britannique Gemfields qui détient 75 % d’intérêts dans le projet.

Cette reprise interviendra près d’un an après l’arrêt des activités d’extraction et de traitement décidé fin mars 2020 en raison de la pandémie de Covid-19.

Il faut noter que les activités commenceront avec l’usine de traitement avant de s’étendre à la récupération des pierres précieuses au cours de la deuxième semaine d’avril au plus tard.

Alors que le continent africain fait face à une seconde vague de la maladie plus meurtrière, des mesures de lutte contre la propagation du coronavirus vont être prises afin de poursuivre les opérations en toute sécurité.

La compagnie indique que des kits de test rapide ont été achetés pour tester tous les employés avant le début des opérations les plus importantes en avril.

L’achat de masques, le respect des mesures de distanciation et la construction de nouveaux sites d’hébergement, font aussi partie du dispositif qui sera mis en place.

Rappelons que les revenus de Gemfields ont chuté l’année dernière à cause de la fermeture de cette mine. La production d’émeraudes a en effet baissé de 78 % en glissement annuel, mais la compagnie a pu éviter tout licenciement. Elle a même continué de payer 80 % du salaire des employés en congé.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.