enfant
#Actualite #Economie #Enfants #Malnutrition #Sante #Madagascar
Denys Bédarride
18 mars 2021 Dernière mise à jour le Jeudi 18 Mars 2021 à 10:11

L’Association Fitia, présidée par la Première dame de la Républiquede Madagascar Mialy R. Rajoelina, la Fondation Mérieux, présidée par Alain Mérieux, et le groupe Nutriset, présidé par Michel Lescanne, signent un accord de partenariat pour installer à Fort-Dauphin une usine de fabrication de produits nutritifs à destination descantines scolaires.

Avec une capacité de production de 600 tonnes par an, l’usine permettra de répondre aux besoins de 50 000 enfants dans les cantines scolaires des régions Anosy et Androy. Cette opération s’inscrit dans la lutte contre la malnutrition qui touche le Sud de Madagascar.

Un partenariat tripartite Cette semaine, une délégation de la Fondation Mérieux et du Groupe Nutriset s’est rendue à Madagascar pour rencontrer l’Association Fitia et signer le 15 mars un accord actant la mise en place et l’exploitation d’un container-usine à Fort-Dauphin, chef-lieu de la province d’Anosy.

Actuellement en transit maritime vers Fort-Dauphin, le container-usine conçu et fabriqué par Nutriset a été financé par la Fondation Christophe et Rodolphe Mérieux, partenaire financier de la Fondation Mérieux, à hauteur de 850 000 euros.

« Le projet que nous mettons en place est ambitieux, les défis sont immenses et les attentes, tout autant. En effet, les produits fabriqués dans cette usine seront distribués gratuitement dans les écoles, pour des apports nutritionnels quotidiens nécessaires à la croissance et à l’éveil des enfants », souligne la Première dame.

C’est la concrétisation d’un projet de longue date, qui s’inscrit dans les liens pérennes qui unissent la Fondation Mérieux et Madagascar.

« Je suis heureux que notre Fondation, en collaboration avec Nutriset, ait pu apporter une solution au problème de la malnutrition infantile dans le sud de Madagascar, une situation dont le Président Andry Rajoelina nous avait fait part fin 2019 », note ainsi Alain Mérieux, Président de la Fondation Mérieux.

L’Association Fitia assurera l’exploitation du container-usine en bénéficiant de l’expertise de Nutriset, spécialiste du développement et de la production de solutions nutritionnelles de traitement et de prévention de la malnutrition, et distribuera gratuitement les produits alimentaires aux élèves.

De son côté, Nutriset dispensera une formation aux employés de l’usine et veillera à la qualité des produits fabriqués.

« Nous sommes très heureux de permettre laproduction au plus près des écoles de 8 millions de sachets par an. Cela permettra à 50 000 enfants de la région d’Anosy de mieux apprendre à l’école grâce à une meilleure nutrition »,indique Adeline Lescanne Gautier, Directrice générale du Groupe Nutriset.

Une usine pour la résilience Cette usine « clé en main » contribue à la lutte contre la malnutrition dans les régions Anosy et Androy où, d’après le Programme Alimentaire Mondiale, 750 000 personnes sont en situation de crise nutritionnelle.

D’après l’ONN (Organisme Nationale de Nutrition), 35% des enfants de la région Anosy souffrent d’un retard de croissance. Ce projet ambitionne par ailleurs de s’appuyer sur des filières agricoles locales (maïs, riz, arachide…) qui seront redynamisées afin de fournir les matières premières.

Il vise à promouvoir l’autonomisation des femmes de la région, qui constitueront un vivier de recrutement. « L’installation de l’usine à Fort-Dauphin permettra de créer des emplois directs pour lapopulation locale.

D’ores et déjà, je tiens à annoncer que les femmes seront privilégiées dans l’octroi de ces emplois aussi bien dans l’usine que pour la récolte en collaborant avec lescoopératives qui vont produire les matières premières », a sinsi précisé Mialy R. Rajoelina.

Source L’ Association Fitia

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.