cacao
#Actualite #AnalyseEconomique #Cacao #Cacaoyere #Economie #Afrique
Denys Bédarride
24 mars 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 24 Mars 2021 à 19:01

En 2020/2021, le marché mondial du cacao pourrait enregistrer une embellie. Si les stocks de fèves devraient continuer à s’accumuler, le secteur de la transformation pourrait tout de même connaître une légère croissance.

En 2020/2021, les broyages mondiaux de cacao pourraient repartir légèrement à hausse. Selon le dernier rapport de l’Organisation internationale du cacao (Icco) pour le compte de fevrier 2021, le volume de fèves traité devrait grimper à 4,69 millions de tonnes, soit 24 000 tonnes de plus que l’année dernière.

Cette dynamique sera portée par l’Asie et Océanie qui enregistreront la plus forte croissance des activités de transformation d’une année sur une autre, soit 2,3 % à 1,14 million de tonnes.

L’Afrique, deuxième pôle mondial de transformation, verra son volume broyé progresser de 1,4 % à 1 million de tonnes de tonnes. Pendant ce temps, l’Europe et les Amériques afficheront des reculs respectifs de leurs volumes de 0,5 % et 0,8 % à 1,66 million de tonnes et 873 000 tonnes de cacao.

Globalement, selon l’Icco, la production mondiale d’or brun devrait atteindre 4,84 millions de tonnes en 2020/2021, avec l’Afrique qui y contribuera à hauteur de 74 % (3,68 millions de tonnes). Le surplus de la campagne est attendu à 102 000 tonnes de cacao.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *