appareils electronique
#Actualite #Decideurs #Electronique #Politique #Zimbabwe
Denys Bédarride
12 avril 2021 Dernière mise à jour le Lundi 12 Avril 2021 à 15:11

Le gouvernement zimbabwéen a fait de la transformation numérique du pays une priorité. En plus du développement de la connectivité, il a sécurisé la production d’équipements qui contribueront au succès de sa révolution numérique.

Le président de la République du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, a procédé la semaine dernière à l’inauguration officielle de l’usine nationale d’assemblage d’appareils électroniques.

L’infrastructure baptisée Zimbabwe Information Technology Company (Zitco) est le fruit d’une collaboration entre la société télécoms publique TelOne et la société chinoise Inspur.

Elle produira des Smartphones, des ordinateurs, des tablettes, etc. Lors de la cérémonie d’inauguration tenue le mercredi 24 mars, Chipo Mtasa, la directrice générale de TelOne, a déclaré que l’usine a déjà produit 2 500 ordinateurs.

Elle a indiqué qu’en entrant dans sa phase de pleine production, l’usine s’oriente désormais vers une capacité de production « d’au moins 50 000 et jusqu’à 150 000 unités chaque année. Ce niveau de production sera soutenu par un effectif d’environ 100 employés ».

L’inauguration de l’usine d’assemblage arrive à point nommé pour le gouvernement du Zimbabwe qui a fait de la transformation numérique une priorité.

Le pays qui investit déjà dans l’amélioration de la connectivité à haut débit a aussi prévu de développer l’accès des populations aux appareils technologiques pour accélérer l’avènement de l’économie numérique. Dans l’immédiat, l’usine aidera le gouvernement à équiper les élèves des 1 500 écoles qu’il va connecter à Internet d’ici juin 2021, dans le cadre de sa stratégie nationale d’apprentissage en ligne adoptée mardi 9 mars 2021.

L’usine répondra aussi aux besoins du marché intérieur, avec une opportunité de vendre sur le marché extérieur dans le futur.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.