#Agriculture #Economie #The #Kenya
Fiona Urbain
23 juillet 2021 Dernière mise à jour le Vendredi 23 Juillet 2021 à 10:54

L’industrie du thé représente plus de 3 millions d’emplois. Cependant, cette culture sera l’une des plus affectées par les effets du changement climatique. Découvrez tous les chiffres clés du thé au Kenya en moins d’une minute !

Souvent peu associé à la culture du thé, le Kenya est pourtant l’un des plus grands producteurs de thé au monde. 3ème producteur mondial en 2012, il est le premier producteur de thé en Afrique.

Introduite par les Britanniques au début du XXème siècle, la production de thé s’y est rapidement développée pour devenir, avec le café, l’une des principales sources de revenu du pays. 

Le Kenya a exporté 519 000 tonnes de thé en 2020, un record. Les recettes s’élevaient à 1 milliard de dollars en 2020.

Le Kenya est le 1er exportateur mondial de thé noir, très prisé par le Pakistan, le Royaume-Uni et l’Égypte. 

L’industrie du thé représente plus de 3 millions d’emplois et fait vivre un Kenyan sur dix.

Toutefois, la culture du thé sera l’une des plus affectées par les effets du changement climatique. Le changement des températures et des précipitations devrait réduire de 26 et 40 % les surfaces propices à la culture de thé au Kenya.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.