oeufs
#Actualite #Agricole #Agriculture #Economie #Oeufs #Nigeria
Agence Ecofin
3 décembre 2021 Dernière mise à jour le Vendredi 3 Décembre 2021 à 09:45

Si ce segment de l’agriculture a affiché de bons progrès sur la dernière décennie, les autorités veulent encore accroître sa performance.

Au Nigeria, le gouvernement vient de lancer une nouvelle stratégie de développement de la filière œufs sur les 5 prochaines années. Baptisée « National Egg Production (NEGPRO) Scheme », cette feuille de route entend renforcer les capacités des acteurs sur le plan de l’élevage des poules pondeuses et de la commercialisation.

Elle compte également appuyer la coordination des activités au niveau des différents segments de la chaîne de valeur et promouvoir la consommation d’œufs dans le pays. Selon les détails relayés par The Guardian Nigeria, ce cadre devrait permettre de parvenir d’ici 2026 à une production supplémentaire de 500 000 œufs destinés à la consommation, à l’exportation et à la transformation en poudre pour les besoins de l’industrie de la confiserie.

Il faut noter que la démarche de l’exécutif s’inscrit dans un contexte où les besoins dans le produit devraient grimper d’ici la prochaine décennie avec la demande croissante de la population en sources de protéines animales. Actuellement, le Nigeria est le premier producteur africain d’œufs avec 10,3 milliards d’unités, soit 650 000 tonnes selon les données de la FAO datant de 2019.

Dans le pays, la consommation par tête du produit est encore faible avec 3,5 kg par an (55 unités), soit un niveau en dessous de la moyenne mondiale qui tourne autour de 9,4 kg.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.