CACAO
#Actualite #Agriculture #Economie #Ghana
Agence Ecofin
7 décembre 2021 Dernière mise à jour le Mardi 7 Décembre 2021 à 17:09

A l’image de la Côte d’Ivoire, le Ghana entend également donner plus de valeur ajoutée à sa filière cacao. Dans le cadre de cette ambition, les autorités travaillent avec des acteurs privés.

Au Ghana, le géant américain Cargill a inauguré le 26 novembre dernier une nouvelle ligne de production au niveau de son usine de transformation de cacao installée à Tema. Cette extension d’un coût de 13 millions $ permet à l’unité de disposer désormais d’une capacité de traitement de 90 000 tonnes de cacao contre 75 000 tonnes auparavant.  

D’après Cargill, cet investissement vise à répondre à la demande mondiale croissante en produits de cacao et à contribuer au renforcement de la valeur ajoutée créée par la filière cacao dans le pays qui est le second producteur mondial de fèves.  

« Ce type d’investissement peut servir de moteur pour lancer de nouvelles activités économiques. Cela fait partie de nos efforts continus pour créer des entreprises agroalimentaires locales durables, diversifier les sources de revenus et soutenir un secteur du cacao florissant », indique Harold Poelma, président de Cargill Cocoa & Chocolate.

Pour rappel, Cargill a ouvert son usine de Tema en 2008 grâce à un investissement de 100 millions $ et emploie environ 530 personnes.

La compagnie a acheté du cacao pour 1 million $ durant la saison 2019/2020 auprès de 19 000 exploitants dans le cadre de son programme d’approvisionnement en matières premières locales mis en œuvre depuis 2014.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.