numerique afrique
#Actualite #EconomieNumerique #Innovation #Numerique #Technologie #CoteDIvoire
Agence Ecofin
15 décembre 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 15 Décembre 2021 à 12:08

Depuis 2018, le gouvernement ivoirien s’est engagé à soutenir davantage l’environnement start-up pour en faire un moteur de la croissance nationale. Plusieurs initiatives ont été engagées à cet effet.

Le ministre de l’Economie numérique, des Télécommunications et de l’Innovation, Roger Félix Adom, a procédé le 6 décembre au lancement de l’initiative Startup4Gouv à la Maison des entreprises (CGECI) à Abidjan. Son objectif est de fédérer les meilleures start-up du pays en collège d’entreprises technologiques et innovantes à travers le #CI20. Elles accompagneront ainsi le gouvernement, avec leur expertise technique et pratique dans les différents projets inhérents à la transformation numérique du pays.

Roger Félix Adom a affirmé que le programme Startup4Gouv contribuera à faire de la Côte d’Ivoire un hub digital. Plusieurs jeunes entrepreneurs du numérique ont d’ailleurs été faits ambassadeurs de l’innovation lors de la cérémonie de lancement de l’initiative Startup4Gouv. Ils vanteront le savoir-faire technologique ivoirien.

Ils prendront part à la 5e édition du Sommet de l’innovation organique et des startups émergentes Afrique – Europe : EMERGING Valley 2021, prévu les 13 et 14 décembre au palais du Pharo de Marseille. L’initiative Startup4Gouv s’inscrit dans le cadre de la vision de développement économique axée sur le numérique, pensée par le gouvernement pour faire de la Côte d’Ivoire un pays moderne, numérique, tourné vers les technologies du futur.

Cette initiative s’ajoute à plusieurs actions en faveur de l’environnement start-up national annoncées par le gouvernement, notamment la création d’un fonds spécial d’accompagnement de 500 millions FCFA, l’adoption d’une loi sur les start-up. En 2018, lors de la 6e édition de l’Africa CEO Forum tenue le 26 mars à Abidjan, le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, soutenait déjà que « l’évolution du numérique offre de nombreuses opportunités à saisir par les jeunes. Car la révolution du digital est susceptible d’aider nos pays à franchir rapidement des étapes pour s’intégrer, de façon harmonieuse, dans le monde ». Avec cette déclaration, il mettait déjà en exergue le potentiel des start-up, dans la création d’emplois et de richesses, à soutenir la croissance économique nationale.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.