electricite
#Actualite #Electricite #Energie #EnergiesRenouvelables #Entreprises #Financement #TransitionEnergetique #AfriqueDuSud
Agence Ecofin
13 janvier 2022 Dernière mise à jour le Jeudi 13 Janvier 2022 à 11:20

Le Lesotho fait partie des pays ayant un taux d’électrification bas en Afrique. Près de 62 % de sa population n’a pas accès à l’électricité, un chiffre qui frôle 20% en zone rurale. Pour pallier cette situation, les autorités explorent depuis 2017 la possibilité de créer des mini-réseaux électriques.

L’initiative de financement de l’électrification et la Renewable Energy Performance Platform (REPP) ont accordé chacune 4,9 millions $ au Lesotho pour la construction de 11 mini-réseaux d’énergie renouvelable dirigée par l’entreprise locale OnePower. Ces mini-réseaux d’une capacité totale de 1,8 MWc vont intégrer essentiellement des capteurs solaires.

Avec un taux d’électrification d’environ 48% et des objectifs liés à la transition énergétique, le Lesotho fait face à un double problème. Le pays a déclaré, dans la première version de sa contribution déterminée au niveau national (NDC), viser une « réduction de 10% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 », tout en améliorant l’accès à l’énergie et l’efficacité énergétique. L’une des solutions envisagées est l’installation de mini-réseaux électriques alimentés par le renouvelable dans plusieurs régions.

D’après les prévisions de OnePower, une fois achevés, les mini-réseaux devraient générer jusqu’à 3480 MW par an et réduire d’environ 2780 tonnes par an les émissions locales de CO2.

En 2019, REPP a accordé un prêt de 450 000 dollars à OnePower pour financer les premiers mini-réseaux solaires au Lesotho. Le nouvel accord montre une disposition à augmenter le niveau de financement dans le secteur des énergies renouvelables.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *