fibre optique
#Actualite #Afrique #Cameroun #Centrafrique #Communication #Construction #EconomieNumerique #FibreOptique #Huawei #Technologie #TIC #Congo
Agence Ecofin
20 janvier 2022 Dernière mise à jour le Jeudi 20 Janvier 2022 à 12:48

En avril 2018, la République du Congo a finalisé  sa liaison à haut débit avec le Gabon. Il y a quelques mois, c’était le tour du Cameroun. Le pays qui entame une nouvelle étape, avec la République centrafricaine, poursuit son objectif de devenir une plaque tournante des TIC en Afrique centrale.

Le projet de construction du réseau à fibre optique sous-fluviale entre le Congo et la République centrafricaine (RCA) entre dans sa phase de réalisation. Les travaux ont été officiellement lancés le 14 janvier à Brazzaville, à l’occasion de l’inauguration de la barge motrice qui servira à cet effet. Lesdits travaux seront réalisés par les sociétés chinoises Huawei et China Communications Services International (CCSI).

Léon Juste Ibombo, le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique, a déclaré lors de cette cérémonie : « nous sommes venus lancer les travaux de construction du réseau à fibre optique entre le Congo et la RCA, sachant qu’il y a une grande partie de la frontière entre les deux pays qui est sous les eaux. Cette barge contient le matériel nécessaire pour pouvoir effectuer les travaux d’interconnexion en fibre optique entre nos deux Etats ».

Selon Michel Ngakala, le coordonnateur du projet, les travaux consisteront en la pose de 285 kilomètres de fibre optique sous-fluviale, renforcée en acier pour accroître son efficience et sa sécurité sur le lit du fleuve. A cela, s’ajouteront des travaux de génie civil et la construction des sites techniques sur l’axe Pokola-Ouesso-Kabo-Bomassa-Bayanga-Salo.

L’interconnexion du Congo à la RCA s’inscrit dans le cadre de la phase 2 du projet Central African Backbone (CAB) qui vise à connecter les pays de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) via des infrastructures télécoms à haut débit. Le lancement de la phase de réalisation de cette liaison fait suite à la finalisation quelques mois plus tôt de celle avec le Cameroun. Le Congo avait déjà finalisé en 2018 sa liaison de fibre optique d’un coût de 15 milliards FCFA (26,08 millions $) avec le Gabon.

La durée des travaux de liaison entre le Congo et la RCA est estimée à sept mois. Ils se dérouleront en trois étapes et devraient être achevés au troisième semestre 2022. Une fois achevée, l’interconnexion contribuera à une plus grande inclusion numérique en RCA et au Congo. Le ministre a indiqué qu’avec leurs propres infrastructures télécoms, les pays africains n’auront plus à dépendre des infrastructures télécoms étrangères.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.