1154px Lusaka City Transport
#BanqueMondiale #Covid19 #Croissance #CroissanceEconomique #Dette #Economie #Education #Endettement #Financement #Fmi #Pauvrete #Sante #Services #Zambie
Denys Bédarride
2 mai 2022 Dernière mise à jour le Lundi 2 Mai 2022 à 07:30

Depuis 2006, l’encours de la dette extérieure de la Zambie connaît une courbe ascendante, d’après les données de la Banque mondiale. Le pays qui connaît des difficultés économiques a initié plusieurs réformes visant à relever l’économie, avec le soutien de ses partenaires.

La Banque mondiale prévoit le financement de plusieurs projets pour un montant de 560 millions de dollars pour l’année budgétaire 2022 en Zambie. L’information émane du compte-rendu d’une réunion entre le président de l’institution, David Malpass (photo), et le ministre zambien des Finances et de la Planification nationale, Situmbeko Musokotwane.

La Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI) estiment qu’entre 2017 et 2019, « les indicateurs de la charge de la dette se sont considérablement détériorés » pour la Zambie. A fin 2021, la dette publique totale du pays atteignait 31,74 milliards $ avec les arriérés d’intérêts.

En vue de soutenir le pays à faire face aux effets d’un endettement extrême, et à stimuler la reprise économique suite à la covid-19, les autorités zambiennes ont mis en place plusieurs mesures. Au niveaux budgétaire et structurel et concernant la prestation des services publics dans les domaines de la santé et de l’éducation, des progrès ont été réalisés dans la mise en œuvre des réformes, a noté David Malpass.

En outre, le communiqué a annoncé que la Chine a rejoint « le comité des créanciers de la Zambie dans le cadre commun du G20 ». Il précise également que la Banque pourrait initier une « opération de soutien budgétaire » quant à la dette du pays et « un programme FMI une fois celui-ci approuvé ».

« Une action urgente de la communauté internationale est essentielle à ce stade pour soutenir la stabilité macroéconomique et la viabilité de la dette de la Zambie afin de stimuler la croissance et la réduction de la pauvreté », fait savoir par ailleurs la Banque mondiale.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.