Kigali city
#Actualite #Afrique #Climat #Developpement #Environnement #Gouvernement #Kigali #Urbanisme #Rwanda
Agence Ecofin
18 mai 2022 Dernière mise à jour le Mercredi 18 Mai 2022 à 07:30

Après le premier projet de développement urbain, considéré comme une réussite, les autorités rwandaises veulent réitérer l’expérience. Avec le soutien de plusieurs partenaires internationaux, c’est désormais chose faite.

Le Rwanda a lancé son deuxième projet de développement urbain (RUDP) d’un montant global de 175,45 millions de dollars. Le lancement a eu lieu le jeudi 5 mai devant la presse locale.

Le RUDP 2 sera cofinancé par plusieurs institutions internationales en partenariat avec le gouvernement rwandais. Il s’agit notamment, de la Banque mondiale, à hauteur de 150 millions, dont 50% sous forme de subvention et 50% sous forme de prêt et du Fonds pour l’environnement mondial, à hauteur de 8,07 millions de dollars. 

Le Fonds stratégique pour le climat – Programme pilote de prêt pour la résilience climatique – y participera également à hauteur de 2,38 millions de dollars. Enfin, Kigali apportera 15 millions de dollars qui serviront de « financement de contrepartie pour les coûts de compensation et de réinstallation prévus dans le cadre du projet ».

Dans la mise en œuvre du RUDP 2, plus de 93,3 millions de dollars seront affectés à des travaux dans la capitale du pays, Kigali. Ces fonds serviront au renforcement de « la planification urbaine intégrée pour la fourniture d’infrastructures résilientes et inclusives », des infrastructures d’inondation et à la réhabilitation des zones humides. 80,85 millions de dollars seront alloués aux villes secondaires, afin de les soutenir « avec des investissements visant principalement les infrastructures et la fourniture de services ».

« Kigali est une ville vallonnée […] Nous avons un problème de gestion des eaux pluviales, car certaines parties de la ville sont sujettes aux inondations, comme Rugunga et Mpazi, entre autres. Ce projet permettra donc de résoudre les problèmes d’inondation dans les six points chauds de cette phase du projet », s’est réjoui le ministre des Infrastructures, Ernest Nsabimana. Quant au maire du district de Rubavu, Ildephonse Kambogo, il s’est satisfait du fait que ce projet vienne soutenir « le développement des infrastructures. Ce qui est important pour une ville secondaire ».

Le RUDP 2 vise à « améliorer l’accès aux infrastructures et services durables, et à renforcer la gestion urbaine et la résilience dans les zones à faible revenu de la ville de Kigali et des 6 villes secondaires (CS) du Rwanda », Nyagatare, Musanze, Rubavu, Rusizi, Huye et Muhanga. Le premier RUDP qui a été mis en œuvre dans les zones de Biryogo, Agatare, Kiyovu et Rwampara du district de Nyarugenge a été « une réussite », indiquent les autorités.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.