douala
#Actualite #Afrique #Croissance #CroissanceEconomique #Economie #Fmi #Cameroun
Denys Bédarride
12 juillet 2022 Dernière mise à jour le Mardi 12 Juillet 2022 à 07:30

Après un ralentissement de sa croissance économique en 2020 (0,5%), le Cameroun, grâce à un programme de relance supervisé par le FMI, a renoué en 2021 avec la croissance (3,6%). Elle se poursuivra cette année, d’après l’institution.

Malgré la forte augmentation des prix internationaux des produits de base, l’économie du Cameroun devrait croître de 3,8 %, d’après le Fonds monétaire international (FMI). L’information émane d’un communiqué de presse publié par l’institution, le mer29 juin sur son site Internet.

Ce taux de croissance, bien que supérieur de 0,2 point de pourcentage à celui enregistré en 2021, reste toutefois en deçà des prévisions de croissance annoncées lors de la première revue (4,5%). Le Fonds précise que l’engagement des autorités à mener une politique budgétaire axée sur la réduction progressive du déficit, et à réviser le budget pour maintenir ce déficit à 2,5% du PIB pourrait permettre de ramener le stock de la dette publique à environ 44 % du PIB, d’ici fin 2022. De plus, « l’augmentation des recettes des exportations de pétrole devrait permettre d’améliorer encore le déficit de la balance courante, qui devrait atteindre 2,1 % du PIB ».

Toutefois, il est à noter que malgré ces perspectives positives, « des incertitudes considérables » demeurent. Selon le FMI, le rythme des réformes structurelles doit être accéléré si le pays veut atteindre ses objectifs de développement.

« L’environnement des affaires doit être amélioré pour que le secteur privé puisse jouer un rôle de premier plan dans le soutien de la croissance. L’équipe a salué les efforts continus des autorités pour améliorer la gestion des finances publiques et la gouvernance, y compris la responsabilité de l’exécution du budget », explique le communiqué.

Notons que dans le Cameroun est engagé dans un programme économique supervisé par le FMI. Dans ce cadre, Yaoundé pourrait bénéficier, au titre de la facilité élargie de crédit et du mécanisme élargi de crédit, d’un décaissement de 55,2 millions de DTS, soit environ 73,6 millions de dollars dans les prochains jours.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.