feuilles de the
#Actualite #Agriculture #AnalyseEconomique #The #Kenya
Denys Bédarride
16 mars 2021 Dernière mise à jour le Mardi 16 Mars 2021 à 17:26

Si la dynamique du secteur a été forte ces dernières années, la croissance pourrait être encore plus importante dans le futur si le pays exploite les opportunités liées au thé pourpre.

Au Kenya, le développement du segment du thé pourpre pourrait constituer un atout précieux pour une croissance accrue du secteur du thé.

D’après les observateurs, cette variété de thé développée par les chercheurs locaux et vulgarisée auprès des producteurs en 2011 est bien positionnée sur les marchés de niche grâce à sa qualité supérieure.

En effet, la feuille possède de nombreux composés comme l’anthocyanine dont l’activité antioxydante est reconnue et appréciée par les consommateurs de plus en plus préoccupés par leur santé et qui cherchent à éviter le café.

Par ailleurs, son goût plus sucré et la facilité de digestion meilleure que celle de thé noir en font un produit de choix dans l’alimentation générale. Grâce à ses différents avantages, le kilogramme de la feuille peut avoir jusqu’à 4 fois le prix du thé noir sur le marché international.

Ce dernier aspect est particulièrement important pour le pays qui cherche à accroître les revenus tirés de la filière et à réduire sa vulnérabilité à la fluctuation des cours du thé noir.

Pour l’instant, le thé pourpre et les autres thés spéciaux comme le thé vert et le thé orthodoxe comptent actuellement pour moins de 5 % de la récolte totale de thé du Kenya. Le pays a engrangé des recettes de 1 milliard $ en 2020 grâce à l’exportation d’environ 519 000 tonnes de thé, un record.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.