#Agricole #Agriculture #Ble #Zimbabwe
Agence Ecofin
27 avril 2021 Dernière mise à jour le Mardi 27 Avril 2021 à 15:05

Au Zimbabwe, l’agriculture semble sur le chemin de la reprise. Après avoir été plombé pendant près de deux décennies par la réforme agraire de l’ex-président Mugabe, le secteur encourage le gouvernement à l’optimisme.

Au Zimbabwe, la campagne hivernale 2021 pourrait être inscrite dans l’histoire de la filière blé. Selon les prévisions des autorités, la production de la céréale pourrait se chiffrer à 340 000 tonnes, soit un record absolu.

Pour atteindre cet objectif ambitieux, le gouvernement prévoit la mise en culture de 85 000 hectares, soit plus du triple de la surface plantée un an plus tôt.

Durant cette saison, l’exécutif compte également donner un coup d’accélérateur au développement de l’irrigation grâce à des barrages dont le taux de remplissage a bien augmenté avec les pluies abondantes de ses dernières semaines.

« Le barrage de Tugwi-Mukosi est rempli pour la première fois depuis sa mise en service en 2017 alors que celui de Mutirikwi a dépassé le seuil de 95 %. Les barrages au niveau de tous les 7 bassins versants, sont remplis à 92 % en moyenne », indique Anxious Masuka, ministre de l’Agriculture.

Plus globalement, l’optimisme des autorités pour la filière blé s’inscrit dans un contexte général d’amélioration des perspectives pour le secteur agricole zimbabwéen cette année.

Le pays anticipe ainsi cette année une récolte de maïs de 2,5-2,8 millions de tonnes contre 900 000 tonnes un an plus tôt et une production de tabac en hausse de 9 % à 200 000 tonnes. Pour rappel, le secteur agricole fournit 20 % du PIB du pays. Le gouvernement envisage de porter les surfaces irriguées à 230 000 hectares d’ici 2025.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.