#AideAuxEntreprises #Business #Entreprises #France #Montpellier #Afrique
Fiona Urbain
10 mai 2021 Dernière mise à jour le Lundi 10 Mai 2021 à 15:33

A l’occasion d’un webinaire organisé par l’association Racines Sud, le Club Afrique Occitanie et le cabinet Simon Associés, Ecomnews Afrique a interviewé Clare Hart, Vice-présidente en charge des Relations Internationales de Montpellier Méditerranée Métropole et des entrepreneurs qui travaillent avec l’Afrique. Comment voient-ils la relation actuelle entre la France et le continent ? Interview !

En juillet, Montpellier accueillera le Sommet Afrique-France 2021. A cette occasion, l’association héraultaise Racines Sud s’est associée au Club Afrique Occitanie et au cabinet Simon Associés pour organiser une conférence virtuelle.

Baromètre économique, constat, secteurs d’activité en croissance, émergence de la classe moyenne, opportunités de business … Les entrepreneurs régionaux et experts ont pu expliquer comment et pourquoi se projeter en Afrique, nouvel eldorado des investisseurs étrangers.

Ce changement de regard sur le continent est dû en partie à sa croissance économique, son dynamisme et à la force de sa jeunesse, avec ces 1,1 milliards d’habitants dont 200 millions de jeunes, soit 16% de la population mondiale.

L’économie du continent africain ne présente pas que des occasions en or pour les grands groupes français. Les start-up, les PME et les ETI ont elles aussi de quoi tirer leur épingle du jeu. 

Parmi les secteurs porteurs : 

– L’énergie solaire. La plupart des pays d’Afrique bénéficient de plus de 300 jours de soleil par an, et pourtant, environ 600 millions d’Africains, notamment dans les zones rurales, n’ont pas accès de façon fiable à l’électricité.

L’électricité

L’eau

Le numérique

– L’agrobusiness : Avec plus de 60 % des terres arables non cultivées dans le monde et une main-d’œuvre abondante, l’Afrique sub-saharienne pourrait largement se nourrir, voire exporter une partie de sa production. Or chaque année, l’Afrique importe plus de 70 % du blé qu’elle consomme, par exemple.

Des structures pour accompagner les entreprises d’Occitanie

Créé en 2010 par la CCI de Toulouse, le club Afrique Occitanie a permis de recevoir, informer, conseiller et accompagner plus de 450 entreprises souhaitant se développer en Afrique.

« Nous devons produire en Afrique. Aujourd’hui, le secret c’est de qualifier les africains, créer des ambassadeurs, du réseau et c’est comme ça qu’on aura des parts sur le marché pour nos PME » explique Bernard Vidal, Président du Club d’entreprises Afrique Occitanie.

Le Club Afrique Occitanie accompagne les entreprises vers l’Afrique en partenariat avec le Cabinet Simon Associé et l’association Racines Sud. « Ce sont des partenaires complémentaires qui connaissent bien le terrain et les us et coutumes ».

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.