#Actualite #EchangesAfricains #Economie #France #Afrique
administrateur_ecomnews
12 juillet 2021 Dernière mise à jour le Lundi 12 Juillet 2021 à 11:36

La Jeune Chambre Economique de Montpellier a organisé le Youth Africa France Summit avec le soutien de la Jeune Chambre Économique de France et de JCI Congo. Un débat sur le thème du développement des entreprises entre l’Afrique et la France.

La JCE a pour objectif d’apporter son soutien aux personnes qui s’engagent dans la citoyenneté, et les inciter à participer à l’activité économique. La présidente de la JCE Montpellier, Amandine Verdier a reçu la présidente la JCE Française Diarra Kane, et le président du JCI Congo, Andy Bemba.

Plusieurs intervenants ont pu prendre part à la conférence, ainsi que des experts pour échanger sur la thématique suivante: les clés pour un business réussi en Afrique.

Quels sont les conseils des experts pour investir en Afrique ? Malgré que le continent n’ait pas le même développement économique que la France, l’Afrique est aujourd’hui un territoire capable d’accueillir, d’échanger avec des entrepreneurs français.

Pour Philippe Bux, directeur général de l’entreprise Abyssa, il faut tout d’abord s’introduire dans la culture du pays et bien la comprendre. Selon lui, il faut s’entourer de locaux pour comprendre leur système administratif, ainsi que les rouages financiers. Il faut savoir que la Banque Centrale d’Afrique garde 70% des devises.

Pour un jeune entrepreneur, Philippe Bux conseille de « cibler le coeur et pas l’inverse », car lorsque l’on projette d’arriver sur le continent et d’y investir, il faut ne pas arriver les « mains vides ». L’intérêt commercial doit être bénéfique autant pour la France que pour l’Afrique, sinon le business est impossible.

« Investir en Afrique c’est d’abord s’investir en Afrique » a-t-il cité. Quels sont les projets à venir entre France et Afrique ? Dans son discours, Diarra Kane présidente de la Chambre Economique de France prône l’importance du dialogue entre l’Afrique et la France.

« On peut s’enrichir les uns les autres » a-t-elle appuyé avec détermination. Elle affirme que la coopération entre la France et l’Afrique sera une valeur ajoutée très importante pour les entreprises, la société et les territoires. C’est une question de réciprocité. Andy Bemba qui a participé à la conférence par vidéo, évoque l’importance de la place des jeunes entrepreneurs au sein de la société locale.

Selon lui, l’idée est de les aider à structurer leur projet avant de démarrer, « donner une chance à un nouveau type d’entrepreneurs de prospérer. Avec le Youth Africa France Summit, nous émettons le voeu que la jeunesse africaine et française puisse trouver ses marques », a-t-il rajouté.

L’Afrique sera d’ici quelques années le continent le plus peuplé du monde, ainsi, beaucoup d’opportunités seront au rendez-vous. L’objectif de la JCE et la JCI est commun: L’insertion des jeunes entrepreneurs sur le continent africain et le territoire français. Il faut amener les africains à développer leur pays, sans qu’ils aient besoin de se déplacer en Europe.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.