electricité1
#Electricite #Energie #EnergieRenouvelable #Afrique
Agence Ecofin
25 août 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 25 Août 2021 à 10:29

En Afrique, 600 millions de personnes n’ont pas accès à l’électricité et la demande continuera à croître. Les technologies existent pour relever ce défi, mais il faudrait des changements majeurs dans le secteur pour y parvenir selon une étude.

Selon une étude publiée par UC Berkely Goldman School of Public Policy dans la Revue Science, le secteur de l’énergie en Afrique doit subir une transformation majeure afin de répondre aux besoins de la population croissante. L’étude s’intitule « un programme d’action pour le secteur de l’électricité en Afrique ». Elle identifie cinq séries d’actions à mettre en œuvre afin d’augmenter les taux d’électrification et l’accès à long terme à une énergie abordable et plus propre.

Selon l’un des auteurs de l’étude, Daniel Puig, conseiller principal du partenariat PNUE-DTU, les besoins de développement de l’Afrique sont multiples. « Pourtant, aucun de ces besoins ne pourra être satisfait si un approvisionnement fiable en électricité abordable, générée par des combustibles propres, n’est pas disponible pour tous », a-t-il déclaré.

Pour Dan Kammen, professeur au Rausser College of Natural Resources et co-auteur de l’étude, les investissements dans les énergies propres et leur intégration en Afrique peuvent permettre d’atteindre tous les objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies.

Selon l’étude, la transformation du secteur énergétique en Afrique nécessitera d’abord l’introduction d’une combinaison d’incitations du côté de l’offre et de subventions du côté de la demande pour développer les marchés de l’électricité. L’étude recommande de numériser les outils de planification et de gestion du secteur énergétique afin de fournir une énergie abordable et toujours disponible.

En outre, des exigences en matière de contenu local devront être intégrées dans les politiques relatives aux énergies renouvelables. Cela permettra de garantir la pleine adoption des technologies avancées par les pays africains et de saisir les avantages en matière d’emploi.

La transformation du secteur énergétique en Afrique nécessitera de renforcer et d’étendre les pools énergétiques régionaux à travers des partenariats internationaux. Enfin, le rapport suggère d’accroître les investissements dans les mini-réseaux d’énergie propre hors réseau et interconnectés. L’objectif étant de tenir compte des différentes réalités socio-économiques des zones urbaines, périurbaines et rurales.

La mise en œuvre de ces actions est essentielle pour atteindre les objectifs de sécurité d’approvisionnement énergétique fiable et abordable, d’accès universel aux formes modernes d’énergie et de réduction des émissions polluantes. Selon l’étude, la réalisation de l’accès universel à une énergie propre et abordable, comme le souligne l’Objectif de développement durable 7, est une condition préalable à la réalisation de la plupart des 16 autres ODD.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.