ecoliere afrique
#Actualite #Economie #Enseignement #Togo
Agence Ecofin
31 août 2021 Dernière mise à jour le Mardi 31 Août 2021 à 11:53

Pour l’année scolaire 2021-2022 qui débutera bientôt, les frais d’inscription et de scolarité seront gratuits pour les collèges et lycées d’enseignement public sur toute l’étendue du territoire togolais. C’est la décision prise samedi par le Gouvernement, selon le portail gouvernemental République Togolaise.

Cette mesure sociale, dont l’application est immédiate, s’inscrit dans la poursuite des actions de renforcement de la résilience des populations, engagées depuis le début de la crise sanitaire par le Chef de l’Etat, et dont le leitmotiv est “de ne laisser personne sur le côté”.

Ainsi, comme pour les inscriptions aux examens de l’année scolaire qui vient de s’achever, la prise en charge des différents frais sera assurée par l’Etat. La tranche sociale des factures TdE et CEET d’août également assurée Une autre mesure sociale a été également décidée dans la foulée par l’exécutif : la prise en charge par l’Etat, de la tranche sociale des factures d’eau et d’électricité pour le mois d’août 2021.

Cette disposition particulière déjà appliquée entre avril et août 2020 pour soulager les populations, avait bénéficié à des milliers de citoyens (près de 100 000 pour l’eau) et coûté à l’Etat près de 10 milliards FCFA. La tranche sociale d’eau correspond à une consommation d’eau comprise entre 0 et 10 m3.

Quant à celle de l’électricité, elle concerne une consommation de 0 à 40 KWh, aussi bien pour les clients postpayés comme prépayés, ayant souscrit à un abonnement 2 fils, 10A maximum et dont l’usage est exclusivement domestique. Pour le Gouvernement, il est impératif de réduire le fossé des inégalités et des vulnérabilités, que crée cette crise sanitaire.

Peu après la survenue de la pandémie au Togo et ses corollaires, le Président de la République, Faure Gnassingbé avait décrété dans ce sens une série de mesures fiscales et sociales, en appui à la riposte sanitaire.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *