drone
#Actualite #Drone #Economie #CoteDIvoire
Agence Ecofin
10 novembre 2021 Dernière mise à jour le Mercredi 10 Novembre 2021 à 17:54

Le 29 octobre, le ministre ivoirien des Eaux et Forêts Alain-Richard Donwahi a annoncé l’usage de drones planteurs pour poursuivre l’opération de reboisement massif ‘’Un jour, 50 millions d’arbres’’. Un objectif qu’il compte atteindre d’ici la fin de l’année, afin de recréer le couvert forestier national.

Un drone « capable d’épandre plus de 2500 seed balls en 15 minutes et de couvrir presque 9 hectares en 1 heure de vol ». C’est l’instrument à hélices de la start-up SKT Aero que compte utiliser l’Etat ivoirien pour mener à terme son opération ‘’Un jour, 50 millions d’arbres’’.

C’est la troisième édition d’un projet démarré fin 2019, et s’inscrivant dans le cadre du plan gouvernemental visant à amener la couverture forestière nationale à minimum 20% du territoire d’ici 2030. L’annonce a été faite vendredi dernier par le ministre des Eaux et Forêts, Alain-Richard Donwahi, lors d’une cérémonie en bordure de la forêt d’Anguédédou, un des derniers véritables poumons verts de la ville d’Abidjan.

L’événement, qui a enregistré la présence des ambassadeurs du Qatar et de la France près la Côte d’Ivoire, a été l’occasion de rappeler l’état critique des forêts ivoiriennes. Les besoins de l’industrie du bois et de l’agriculture, ainsi que le réchauffement climatique ont fait perdre au pays plus de 70% de son couvert forestier entre 1960 et 2015.

Initialement de 12 millions d’hectares, il est estimé à 3 millions d’ha aujourd’hui, soit environ 9% du territoire. L’opération en cours a déjà vu planter 28 538 234 arbres depuis le 1er juin 2021, et avec les drones, l’objectif de 50 millions de plants devrait être atteint en fin d’année. Le ministre a décoré environ une cinquantaine de d’organisations éco-responsables et exhorté la population à participer massivement à l’opération.

Même message de la part de Carole Flore, représentante résidente du PNUD, pour qui « la gestion durable et la lutte contre la déforestation doivent être le mot d’ordre des populations ».

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.