systeme solaire
#Actualite #Energie #EnergieRenouvelable #Hydrogene #Investissement #Afrique
Agence Ecofin
18 novembre 2021 Dernière mise à jour le Jeudi 18 Novembre 2021 à 11:50

La quasi-totalité du pipeline actuel d’investissements du secteur privé britannique en Afrique est dédiée à des projets d’énergie propre. Une lancée sur laquelle le pays compte rester grâce à de nouveaux engagements.

Le Royaume-Uni soutiendra le développement de l’hydrogène vert et des énergies renouvelables en Afrique à travers un investissement de 13 milliards $. Les projets de parcs éoliens offshores sur le continent seront les principaux bénéficiaires de ces fonds. Cette source d’énergie reste peu exploitée sur le continent, a déclaré Alastair Long, délégué commercial du Royaume-Uni pour l’Afrique à S&P Global Platts.

L’Agence internationale des énergies renouvelables estime que près de 22% des 232 GW de puissance installée en Afrique en 2019 étaient issus des énergies renouvelables. Le pays compte également soutenir certains projets pétroliers et gaziers sous certaines conditions, afin d’être en rapport avec les engagements climatiques.

Il faut dire que les pays africains envisagent de s’appuyer sur les ressources pétrolières et gazières pour combler leur déficit énergétique, et assurer la transition énergétique. Le Royaume-Uni a commencé l’année dernière à réduire son soutien aux investissements étrangers dans les combustibles fossiles.

Cette année, il a totalement interrompu son aide dans le cadre de la transition vers l’énergie propre dans laquelle il s’est engagé. « Nous avons réussi à changer l’échelle et le niveau des investissements pétroliers et gaziers pour les investissements renouvelables. Ce qui est en partie dû à la vitesse du changement », a déclaré Alastair Long.

La stratégie actuelle du pays est d’optimiser la production d’hydrocarbures pour accompagner la transition énergétique, a-t-il indiqué. Le Royaume-Uni participe considérablement au développement des énergies renouvelables en Afrique avec ses entreprises spécialisées installées sur le continent.

Le pays est le plus grand investisseur dans les énergies renouvelables en Afrique du Sud. En effet, la société britannique Globeleq fait partie d’un consortium qui a remporté cette année, le statut de soumissionnaire privilégié pour installer 1,27 GW de capacité solaire et éolienne en Afrique du Sud.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *