#Actualite #Agricole #Agriculture #Ecologie #Politique #TransitionEcologique #Senegal
Denys Bédarride
1 février 2022 Dernière mise à jour le Mardi 1 Février 2022 à 12:17

La Dynamique pour une Transition Agroécologique au Sénégal (DyTAES), dont le Cirad est membre, organise du 7 février au 10 mars une consultation d’ampleur nationale sur les initiatives agroécologiques du pays. L’objectif de cette « caravane » : recueillir toutes ces initiatives pour élaborer un nouveau document de recommandation politique. La dernière consultation nationale avait permis la constitution d’un rapport, remis en janvier 2020 au ministère de l’agriculture sénégalaise.

Le dernier tour du Sénégal, en 2019, avait permis de consulter plus d’un millier d’acteurs. La DyTAES avait visité une trentaine de sites dans les six zones géographiques du Sénégal (Casamance, Niayes, Sénégal oriental, Bassin arachidier, Ferlo, Vallée du fleuve). Ce réseau avait été reconnu au niveau international, lors de la prise de parole de Mariam Sow, une des représentantes de la DyTAES, lors du One Planet Summit en janvier 2021. 

La DyTAES réitère son tour des initiatives agroécologiques sénégalaise, du 7 février au 10 mars 2022. Parmi les nouveaux objectifs :

1) Revenir aux zones consultées en 2019 pour restituer les résultats obtenus depuis, à la fois au niveau local, mais aussi national et international.

2) Renforcer les Dynamiques pour une Transition Agroécologique Locale (DyTAEL), des DyTAES locales en cours de gestation.

3) Organiser de nouvelles consultations, pour aboutir à des recommandations politiques précises, opérationnelles et localisées, en vu du Plan Sénégal Emergent vert. Le cœur des discussions portera sur la gestion durable des ressources hydriques, foncières et forestières, ainsi que l’utilisation des pesticides.

4) Enquêter auprès des populations sur les impacts du rapport remis en janvier 2020 au gouvernement sénégalais, en particulier la redirection de 10 % des subventions pour l’achat d’intrants chimiques vers l’achat d’intrants organiques.

A l’issue de la caravane, la DyTAES ambitionne la rédaction d’un nouveau document politique, qu’elle remettra au gouvernement sénégalais en 2023. Le Cirad prendra part à la caravane DyTAES en contribuant à l’organisation et au financement de plusieurs étapes, notamment via le projet Fair Sahel et le dispositif en partenariat Divecosys.

Source CIRAD    

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.