libreville
#AnalyseEconomique #Eau #Economie #Energie #Financement #Fmi #France #Immobilier #Infrastructure #Investissements #Numerique #Gabon
Agence Ecofin
24 mars 2022 Dernière mise à jour le Jeudi 24 Mars 2022 à 10:13

En vue de relancer l’économie gabonaise fragilisée tant par la covid-19 que par une crise économique, les autorités ont lancé en janvier dernier, le programme triennal dénommé PAT 2021-2023. Il est soutenu par les partenaires internationaux de Libreville.

La France va octroyer plus de 123,8 millions $ à l’Etat gabonais en vue de soutenir les réformes engagées dans le pays. L’annonce a été faite le lundi 21 mars, via un communiqué de presse de l’ambassade française à Libreville.

Ce financement se fera en trois tranches sur les années 2022, 2023 et 2024. Les autorités gabonaises recevront 49,5 millions $ cette année et 38,5 millions $ l’an prochain. Pour 2024, le montant sera de 35,7 millions $.

Ces fonds sont destinés à consolider le Plan d’accélération de la transformation (PAT), à travers le financement des amendements engagés dans le cadre de sa mise en œuvre. Ils soutiendront également « la mise en œuvre de programmes et de services en faveur de la population gabonaise » tout en accompagnant l’implémentation des réformes adoptées dans le cadre du Programme du FMI adopté par le Gabon et le Fonds en juillet 2021.

Pour rappel, le PAT est un programme gouvernemental lancé en janvier 2021. 20 projets ont été ciblés dans ce cadre comme étant des priorités à mettre en œuvre, d’ici 2023. Il s’agit entre autres des investissements dans les domaines de l’énergie et de l’eau, de la structuration des investissements en infrastructures numériques, de la relance les chantiers immobiliers, la maîtrise de la masse salariale, le suivi du programme routier prioritaire, la digitalisation de l’administration, la consolidation du couvert forestier, etc.

L’initiative vise à améliorer de façon significative le quotidien des Gabonais. Son financement s’élève à plus de 5 milliards de dollars, et il court sur la période 2021-2023.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.