cereales
#Abidjan #Actualite #Afrique #Ble #Cereale #Investissements #Production #CoteDIvoire
Agence Ecofin
29 juin 2022 Dernière mise à jour le Mercredi 29 Juin 2022 à 07:30

En Afrique subsaharienne, la consommation de blé a évolué durant la dernière décennie et avec la faiblesse de la production dans la région, les importations ont également bondi sur la période, l’exposant aux fluctuations du marché international.

En Côte d’Ivoire, la minoterie industrielle Grands Moulins d’Abidjan (GMA) a mis en service le 17 juin dernier, 6 nouveaux silos à céréales. Ces installations qui disposent d’une capacité globale de 28 000 tonnes ont nécessité un investissement de 15,7 millions $ (10 milliards Fcfa).

Elles permettent à la société d’accroître son potentiel de stockage dans la nation éburnéenne à 50 000 tonnes de grains. De quoi aider GMA à écraser annuellement un volume de 300 000 tonnes de céréales, pour répondre aux besoins croissants en farine du marché national aussi bien de la part des consommateurs que des industriels de la filière blé-farine boulangère.

« Voir sa capacité de stockage augmenter est pour notre maison mère, la Seabord Corporation, l’un des objectifs pour être plus compétitifs sur le marché des meuniers ivoiriens », indique Marc Alexy, directeur général adjoint de GMA.

Cette inauguration qui intervient dans un contexte de flambée des prix du blé, devrait conforter l’exécutif dans le cadre de sa stratégie visant à assurer un approvisionnement régulier en farine de blé respectant des normes requises en termes d’innocuité.   

Il faut rappeler que le gouvernement a débloqué une enveloppe de 6,4 milliards Fcfa (10,5 millions $) au profit des meuniers pour maintenir le prix du pain. Le pays consomme environ 500 000 tonnes de blé par an selon les données de l’USDA.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.