igname
#Actualite #Afrique #Agricole #Agriculture #Croissance #Economie #Legumes #Ghana
Agence Ecofin
13 juillet 2022 Dernière mise à jour le Mercredi 13 Juillet 2022 à 07:30

Le Ghana est l’une des locomotives agricoles de la région ouest-africaine. Le pays possède un avantage comparatif dans la production de plusieurs matières premières comme le karité et le cacao, mais aussi de denrées de base comme les racines et tubercules.

En 2021, les ventes d’ignames par le Ghana sur le marché international ont atteint un niveau record. Selon un rapport publié par l’Autorité de promotion des exportations (GEPA), les expéditions du tubercule ont généré 48,2 millions $ l’année dernière.

Cette enveloppe est en hausse de 23 % par rapport au résultat enregistré en 2019 et confirme la place de leader du pays en Afrique de l’Ouest dans le commerce mondial du produit. Il détient désormais 24 % du marché global de l’igname, dont la valeur est estimée à 200 millions $ par an.

S’agissant des principales destinations, la GEPA indique que les USA arrivent largement en tête avec des achats de 19 millions $, soit près de 40 % du total des envois du Ghana. L’ex-Gold Coast est ainsi le second fournisseur du pays de l’Oncle Sam derrière la Jamaïque. Parmi les autres débouchés du pays figurent notamment le Royaume-Uni, la Belgique et le Canada.  

Dans le pays, l’igname occupe près de 500 000 hectares et compte pour plus de 15 % du PIB agricole. Le Ghana est le second producteur mondial d’ignames derrière le Nigeria avec une récolte de 8,5 millions de tonnes en 2020 selon les données de la FAO.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.