fibre optique
#Actualite #Afrique #Communication #FibreOptique #Numerique #Technologie #Usines #Nigeria
Agence Ecofin
26 juillet 2022 Dernière mise à jour le Mardi 26 Juillet 2022 à 07:30

Dans le cadre de ses ambitions de transformation numérique, le gouvernement fédéral nigérian veut accélérer la pénétration de la connectivité dans le pays. Toutefois, cette ambition est ralentie par l’insuffisance d’infrastructures dans le secteur des TIC.

Dapo Abiodun, gouverneur de l’État d’Ogun au Nigeria, a inauguré le 14 juillet la première usine de fabrication de câbles de fibre optique d’Afrique de l’Ouest. Dénommée Coleman Wire and Cable Fibre Optic Company, l’usine a été construite par le fabricant de fils et de câbles Coleman Technical Industries Limited (CTIL), en partenariat avec la société américaine Corning Inc.

George Onafowokan, directeur général de CTIL, a expliqué que cette initiative est une réponse à l’appel du gouvernement fédéral pour un développement rapide de la pénétration de la numérisation dans l’économie nigériane. La société ambitionne de devenir la plus grande usine de câbles à fibres optiques d’Afrique d’ici septembre 2023. À cet effet, elle envisage de renforcer les capacités du pays, de l’Afrique de l’Ouest, de l’Afrique centrale et d’environ 50 % du continent.

La construction de cette usine s’inscrit dans le cadre du « Nigerian National Broadband Plan (NNBP) 2020-2025 » dévoilé par le gouvernement fédéral en mars 2020. Ce programme vise notamment une pénétration de la large bande de 70 % et une couverture de 90 % de la population d’ici 2025. L’augmentation de la pénétration de la large bande est nécessaire au regard des ambitions nigérianes d’e-gouvernement, de transformation numérique et d’économie numérique. 

Selon la Nigerian Communications Commission (NCC), plus de 35 millions de personnes n’ont actuellement pas accès aux services de télécommunications au Nigeria, malgré les investissements croissants dans le secteur des TIC. Une situation qui est notamment due « à l’insuffisance de l’infrastructure de connectivité sans fil et par fibre optique » dans le secteur. 

Selon Dapo Abiodun, la fabrication locale de câbles à fibres optiques facilitera la transformation numérique des différents secteurs de l’économie nigériane. 

« Elle stimulera l’innovation technologique, l’avancement des processus d’enseignement et d’apprentissage dans nos institutions académiques, améliorera les soins médicaux, facilitera l’accès aux données et améliorera la connexion Internet. Cela va sans aucun doute donner un coup de pouce à l’innovation de notre administration en matière d’infrastructure de l’économie numérique », a déclaré le gouverneur. 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.