Capture décran 2022 09 17 à 03.07.25
#Budget #Croissance #CroissanceEconomique #Decideurs #Economie #Financement #Gouvernement #RDC
Agence Ecofin
22 septembre 2022 Dernière mise à jour le Jeudi 22 Septembre 2022 à 10:53

La RDC est engagée dans un vaste projet de développement dont le financement est encore en cours de mobilisation. Le pays s’apprête aussi à organiser des élections en 2023. En vue d’une mise en œuvre efficiente de ce programme, le gouvernement veut augmenter son budget pour l’année prochaine.

Le gouvernement de la RDC a déposé au Parlement le projet du budget 2023 qui enregistre une hausse de 17,8% par rapport à celui de 2022. L’information a été rendue publique par la primature, le jeudi 15 septembre, via un communiqué publié sur son site Internet.

En effet, alors que le budget de cette année est de près de 12 milliards de dollars, celui de l’année prochaine devrait être de 14,6 milliards de dollars si le projet du gouvernement est validé par l’Assemblée nationale. 

Ce budget sera mis en œuvre dans le cadre du programme de développement local des 145 territoires initié par le gouvernement en octobre 2021. Il permettra aussi de doter la commission électorale des moyens de sa politique en vue de l’organisation des élections de 2023.

Ce dépôt de projet de budget intervient quelques jours après la publication de performances notables du gouvernement concernant la mobilisation des recettes. En effet, entre le 1er janvier et le 31 août, les autorités ont réussi à collecter 134% des recettes prévues, soit 7,35 milliards de dollars. Cette performance représente 88% des objectifs fixés par le gouvernement pour 2022.

Notons que plusieurs mesures entreprises par les autorités ont permis à Kinshasa de rebondir en 2021 dans un contexte marqué par la covid-19. Les performances du pays ont amené le FMI à revoir à la hausse ses prévisions de croissance 2022 pour les porter à 6,4% contre 6,1% initialement. 

De plus, d’après les statistiques de la Banque mondiale, la RDC sera l’un des seuls pays africains, avec le Rwanda, à enregistrer une croissance supérieure ou égale à 6%.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.