fibre optique
#Actualite #FibreOptique #RDC
Denys Bédarride
8 février 2021 Dernière mise à jour le Lundi 8 Février 2021 à 12:16

La politique de développement du numérique du président Félix Tshisekedi prend forme en RD Congo. Une nouvelle infrastructure télécoms à haut débit traversera bientôt le pays.

Le 2 février, la société égyptienne Benya Capital et la Société congolaise des postes et télécommunications (SCPT) ont finalisé le contrat de déploiement de 16 000 kilomètres de fibre optique à travers la République démocratique du Congo.

Le document a été paraphé entre les deux parties lors de la visite du président de la République congolaise, Félix Tshisekedi, en Egypte du 1er au 2 février 2021.

Le contrat final signé entre Benya Capital et la SCPT est le fruit de plusieurs mois de négociations engagées depuis 2020 par le ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologies de l’information et de la communication (PT-NTIC).

Négociations qui avaient d’ailleurs débouché sur la signature par les deux parties d’un mémorandum d’entente incluant l’aspect technique, financier et social du projet.

Les 16 000 km de fibre optique qui seront déployés dès cette année matérialiseront la volonté du chef de l’Etat congolais de faire du numérique un pilier du développement national.

Lors du Conseil des ministres du 16 octobre 2020, il fustigeait encore le manque de politique d’investissement systématique dans les infrastructures télécoms comme la cause du retard numérique du pays.

Le nouvelle infrastructure télécoms à haut débit attendue de Banya Capital contribuera donc à l’amélioration de la couverture du territoire national en connectivité à haut débit, à la réduction de la fracture numérique et au renforcement des moyens techniques indispensables au pays pour sa transformation numérique.

Source Agence Ecofin

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.