vaccin covid19 1
#Actualite #Economie #Sante #Vaccin #Ghana
Agence Ecofin
5 juillet 2021 Dernière mise à jour le Lundi 5 Juillet 2021 à 10:20

Pour faire face à la pandémie de covid-19, plusieurs pays africains ont bénéficié de l’accompagnement financier de la Banque mondiale. En 2020, le Ghana a reçu un financement de 130 millions $ pour assurer le plan de riposte anti-covid.

La Banque mondiale est disposée à apporter un financement supplémentaire au programme de déploiement des vaccins contre la covid-19 au Ghana. C’est ce qu’a annoncé Pierre Laporte, directeur de la Banque mondiale pour le Ghana, lors d’une conférence de presse, le 21 juin.

Selon le responsable, cette démarche s’inscrit dans le cadre de l’accomplissement de l’objectif de l’institution financière qui est de fournir des vaccins à près de 13 millions de Ghanéens. Le but est de favoriser l’accélération de l’immunisation de la population et de soutenir les efforts du pays pour sa reprise économique.

Il faut préciser que cette initiative vient en appui à l’aide que la Banque mondiale avait déjà apportée au Ghana dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus. En effet, elle a annoncé en novembre 2020, par le biais de l’Association internationale de développement (IDA), un financement de 130 millions $ pour accompagner le pays dans sa stratégie de réponse face au virus.

Avec l’annonce de ce nouveau financement, Pierre Laporte a rappelé l’importance du rôle des autorités ghanéennes dans l’atteinte rapide des objectifs d’immunisation. Il a en effet indiqué à Xinhua que « plus tôt les vaccins seront disponibles, mieux ce sera, mais cela dépend entièrement de la rapidité avec laquelle le gouvernement peut se procurer les vaccins.

Pour notre part, nous avons mis de l’argent sur la table ». Pour rappel, le Ghana a lancé sa campagne de vaccination le lundi 1er mars, grâce aux doses reçues par le biais de l’initiative Covax. A ce jour, selon les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (Africa CDC), le pays n’a pu immuniser que 1,21% de sa population.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.