#Actualite #Decideurs #EchangesAfricains #Economie #Sante #SommetAfriqueFrance #Afrique
administrateur_ecomnews
11 octobre 2021 Dernière mise à jour le Lundi 11 Octobre 2021 à 12:51

Ce 6 octobre, Chipepo Kankasa, de l’Hôpital Universitaire de Lusaka en Zambie a reçu le titre de Docteur Honoris Causa de la part de l’Université de Montpellier, dans le sud de la France, pour ses précieux travaux de recherche contre le VIH.

Cette chercheuse, conseillère au Ministère zambien de la Santé, intervient auprès d’instances internationales telles que l’Organisation Mondiale de la Santé et l’Unicef. Elle est actuellement directrice du Centre d’Excellence sur la Prise en Charge du Sida Pédiatrique et du Programme HIV/AIDS de l’Hôpital Universitaire de Lusaka.

Car le Docteur Chipepo Kankasa est en fait l’initiatrice de l’accès aux traitements antirétroviraux des enfants africains infectés par le VIH. Pour rappel, le virus de l’immunodéficience humaine – VIH – favorise très largement l’apparition de maladies dites « opportunes ». C’est lors de l’apparition de ces maladies opportunes que l’on parle alors véritablement de SIDA.

Le Docteur Kankasa travaille donc sur les stratégies de prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant. Par ailleurs, au fil des années, ses objectifs se sont étendus à la mise en œuvre de programmes de soins pour d’autres maladies infectieuses sévères chez l’enfant, telles que la tuberculose ou les cancers viro-induits et pour les enfants victimes de violences sexuelles.

Quelles que soient ses actions, leur impact a largement dépassé les frontières de son pays pour bénéficier à la santé des enfants où qu’ils soient dans le monde.

docteur honoris causa

Docteur Honoris Causa

C’est donc pour l’ensemble de son œuvre dans les médecines pédiatriques et la compréhension des mécanismes des maladies infectieuses que Dr Chipepo Kankasa s’est vue remettre le titre de Docteur Honoris Causa. Une distinction offerte traditionnellement par une université à une personnalité ayant posé sa marque dans un domaine particulier.

Et comme l’a annoncé le président de l’Université de Montpellier, Philippe Augé, « Chipepo Kankasa devient ambassadrice et, de fait, une membre à part entière ». Un événement symbolique à deux titres. Car il s’agit de la première femme africaine à recevoir cette distinction de la part de l’Université française.

Et de surcroît cette remise a lieu précisément la veille du Sommet diplomatique Afrique-France qui se déroule à Montpellier. Mais également en plein les « Montpellier Global Days Africa » (4-7 octobre 2021). Quatre jours durant lesquels experts, chercheurs et porteurs de projets se réunissent afin de partager leur travaux, leurs réflexions et leurs conseils autour de 6 thématiques précises que sont la santé internationale, l’eau, l’agro-écologie, la biodiversité, les systèmes alimentaires et les technologies pour nourrir-soigner-protéger.

Preuve que « les relations entre l’Afrique et Montpellier, en particulier son Université, n’ont de cesse de se renforcer », selon Philippe Augé. D’autant qu’une autre personnalité sera honorée cette semaine par la plus ancienne Faculté de Médecine en exercice au monde. Il s’agit de Denis Mukwege, célèbre gynécologue et militant des droits de l’homme kino-congolais.

Prix Nobel de la Paix en 2018 avec l’Irakienne Nadia Murad récompensant leur effort pour mettre fin à l’emploi des violences sexuelles en tant qu’arme de guerre.

Thomas Dupleix

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *