femmes economie
#Actualite #Developpement #Entrepreneuriat #EntrepreneuriatAuFeminin #Entrepreneurs #Entreprises #Femmes #Financement #Finances #CoteDIvoire
Denys Bédarride
12 janvier 2022 Dernière mise à jour le Mercredi 12 Janvier 2022 à 14:07

Fin’ELLE bénéficie d’un prêt de 5 millions d’euros de FMO pour renforcer son accompagnement auprès des MPME et des femmes de la chaîne de valeur manioc en Côte d’Ivoire.

Le Groupe COFINA a annoncé la conclusion d’un nouveau partenariat avec la banque néerlandaise de développement (FMO), qui a approuvé un investissement de 5 millions d’€ auprès de Fin’Elle, La Finance pour ELLE, filiale du Groupe COFINA dédiée à l’accompagnement de l’entrepreneuriat féminin en Côte d’Ivoire et offrant des services financiers adaptés et accessibles.

Ce financement de FMO permettra de renforcer le positionnement de Fin’ELLE dans la méso finance et ainsi de continuer à faciliter l’accès aux crédits à de nombreuses entrepreneures et PME actives dans les chaînes de valeur agricoles, avec un fort impact social et environnemental. Ce financement est renforcé par une offre d’assistance technique sur le financement de la chaîne de valeur manioc.  

Alors que plus de 70% des femmes africaines font face à de nombreux obstacles en termes d’accès aux services financiers ou n’y ont tout simplement pas accès, Fin’ELLE ambitionne d’accroître la proportion de femmes éligibles et d’augmenter le volume de prêts qui leur est alloué. À ce jour, Fin’ELLE a pu soutenir plus de 5.000 clientes, en leur offrant des produits adaptés à leurs besoins en termes de prix, d’assurance et de renforcement de compétences. 

« C’est avec un engagement certain que nous avons établi ce partenariat. Nous sommes heureux de travailler avec FMO pour accompagner financièrement les femmes entrepreneures intervenant dans une filière agricole. Soutenir l’entrepreneuriat féminin par le biais de la finance inclusive est au cœur des actions de Fin’ELLE. Ce partenariat nous permet de renforcer la mise en œuvre de notre vision commune, participer à l’autonomisation des femmes en Côte d‘Ivoire” ’, nous indique Mme Marema BAO, Présidente du Conseil d’administration de Fin’ELLE.

Pour FMO, le gestionnaire de portefeuille MASSIF, Jeroen Harteveld confirme: « Nous sommes fiers que FMO, à travers son fonds MASSIF, soutienne Fin’Elle dans ses ambitions d’accroître l’accès au financement pour les femmes entrepreneures et les PME dirigées par des femmes en Côte d’Ivoire, car cela s’aligne fortement sur notre propre mandat. La concrétisation de ce dernier partenariat entre les deux entités démontre que FMO considère le Groupe Cofina comme un partenaire régional privilégié dans ses objectifs d’accroître sa présence et son impact en Afrique francophone. » 

A propos de FMO

FMO est la banque néerlandaise de développement qui promeut la croissance durable du secteur privé dans les pays en développement, en investissant dans des projets ambitieux. FMO estime qu’un secteur privé fort est la clé du développement économique et social, et a fait ses preuves depuis près de 50 ans en matière d’autonomisation des individus afin qu’ils puissent mettre à profit leurs compétences et améliorer leur qualité de vie. 

FMO se concentre sur trois secteurs qui ont un fort impact sur le développement : les institutions financières, l’énergie et l’agro-industrie, l’alimentation et l’eau. Avec un portefeuille de 9,7 milliards d’euros, FMO, qui couvre plus de 85 pays, est l’une des plus grandes banques bilatérales de développement du secteur privé à l’échelle mondiale. Pour en savoir plus: www.fmo.nl  

A propos de Fin’Elle

Créée en 2018, Fin’ELLE est une institution de microfinance dédiée à l’autonomisation des femmes entrepreneures. Avec une gamme de produits d’épargne, de crédit et programmes de renforcement de capacités, Fin’ELLE s’engage à promouvoir en Côte d’Ivoire un modèle panafricain de financement inclusif pour les femmes. 

Fin’ ELLE sert aujourd’hui plus de 10 000 clients et se classe au 9ème rang des institutions de microfinance en Côte d’Ivoire. Fin’ELLE est une filiale du Groupe COFINA, leader africain de la mésofinance.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *