bananier
#Actualite #Agroalimentaire #Alimentaire #Alimentation #Banane #EchangesMediterraneens #Engrais #France #Fruits #Paris #Afrique
Denys Bédarride
2 mars 2022 Dernière mise à jour le Mercredi 2 Mars 2022 à 12:46

Le Cirad à Montpellier en France a lancé ce 1er mars officiellement l'Initiative pour l’Intensification Ecologique de la Banane Plantain en Afrique (IPA). L'initiative vise à rassembler les acteurs africains de la filière « Banane plantain » autour d’une production performante, rentable et respectueuse de la santé des populations et des territoires.

En Afrique centrale et de l’Ouest, l’offre annuelle en bananes plantain culmine actuellement à 10 millions de tonnes. La demande locale, intégrant la consommation en frais et la matière première pour l’industrie agro-alimentaire, aurait besoin du double de cette production. Le Cirad et ses partenaires proposent une alternative à l’intensification conventionnelle pour augmenter la production de bananes plantain. Produire plus sans pesticides, c’est possible et c’est le pari de l’initiative IPA, Initiative pour l’Intensification Ecologique de la Banane Plantain en Afrique. 

Cette initiative, lancée le 1er mars à l’occasion du Salon international de l’agriculture de Paris, vise à rassembler les acteurs de la filière ‘Banane plantain’ africaine autour d’une production performante, rentable et respectueuse de la santé des populations et des territoires.

Composante essentielle de multiples mets du quotidien, la banane plantain représente un enjeu de sécurité et de souveraineté alimentaire pour de nombreux pays d’Afrique centrale et de l’Ouest. Afin de répondre à la demande croissante de plus de 500 millions de consommateurs, la production doit augmenter régulièrement. Alors que certains producteurs regardent du côté de l’intensification conventionnelle, gourmande en engrais et pesticides, le Cirad proposent une intensification écologique, sans pesticides, à la fois performante et sans effets négatifs sur la santé des populations ou des terres cultivées.

IPA, une initiative pour fédérer les acteurs de la filière plantain en Afrique

L’Initiative pour l’intensification écologique de la banane Plantain en Afrique (IPA), lancée ce 1er mars au Salon international de l’agriculture de Paris, se donne pour ambition d’accompagner le développement de la filière ‘Banane plantain’, en suivant des principes de durabilité et de justice sociale. Tous les acteurs de la filière, de la production à la vente, en passant par la transformation et la distribution, sont conviés à prendre part aux échanges et co-construire des systèmes alimentaires de cultures qui s’appuient sur le savoir-faire de près de 2 millions de producteurs ainsi que sur la très riche diversité de variétés cultivées (plus d’une centaine de variétés).

En plus de la production en tant que telle, les membres de l’initiative IPA soulignent le potentiel de développement d’une industrie agro-alimentaire autour de la banane plantain. Véritable opportunité économique, le secteur promet création de valeur ajoutée et d’emplois, tout en réduisant les pertes post-récoltes.

Les premières étapes de l’initiative IPA

En plus d’un espace d’échanges et de partage d’expériences, de connaissances et de ressources, les membres de l’initiative IPA souhaitent construire un plaidoyer commun pour une production de bananes plantain sans pesticides. Institutions, organisations professionnelles, structures de formation agricole, centres de recherche agronomique, bailleurs publics et privés ou encore acteurs privés (transformateurs, distributeurs, etc.) sont invités à rejoindre l’initiative.

L’initiative IPA vise à élargir à l’ensemble des pays producteurs de l’Afrique centrale et de l’Ouest les échanges entre les acteurs des filières ‘Banane Plantain’ camerounaise et ivoirienne, initiés dans le cadre du projet FABA « Formation Agricole pour la Banane plantain en Afrique », financé par le fonds de solidarité pour les projets innovants du Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères français.

Source CIRAD 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.