Capture décran 2022 01 27 à 11.39.28
#ActivitePortuaire #Actualite #Developpement #Economie #Gouvernement #Guinee #Logistique #TransportMaritime #Afrique #Togo
Agence Ecofin
2 mars 2022 Dernière mise à jour le Mercredi 2 Mars 2022 à 12:51

Le Port de Lomé est sur une dynamique de croissance qui dure depuis deux exercices maintenant. Les autorités portuaires mettent tout en œuvre pour améliorer ses performances et conforter sa place parmi les hub logistiques majeurs en Afrique.

Le Port de Lomé a réceptionné deux grues mobiles Liebherr (LHM 800) de dernière génération, pour le compte de Lomé Container Terminal. Ce type de grues sert à charger et décharger des navires de grande taille, d’une largeur maximale de 22 rangées de conteneurs. Elles ont une capacité de levage supérieure à 300 tonnes, et de manutention de produits en vrac unique de 2 300 tonnes par heure, selon le constructeur.

Ces nouveaux équipements viennent booster la capacité de traitement de marchandises du port. Ils servent de solution intermédiaire pour « répondre en partie aux besoins engendrés par la forte augmentation des activités portuaires » a expliqué le ministre de l’Economie maritime Kokou Edem Tengue, lors de l’événement.

En effet, 2021 a vu 29,6 millions de tonnes de marchandises transiter par le Port de Lomé contre 25,9 millions de tonnes en 2020, marquant une nouvelle progression à deux chiffres des volumes traités, malgré la Covid-19. Cette croissance d’environ 14% du trafic global est principalement portée par le trafic conteneur, qui a lui augmenté de 15,12% sur la même période (1,7 à 1,9 millions de conteneurs). Performance qui permet à la plateforme logistique togolaise de conforter sa place dans le Top 100 des ports les plus importants de la planète et le Top 5 africain, intégrés en 2020.

Le port togolais doit en grande partie ces succès à Lomé Container Terminal (LCT), détenu par la Mediterranean Shipping Company. L’armateur italo-suisse annonçait en 2020 un vaste programme d’investissements de 500 millions d’euros, dont 30 millions d’ici fin 2022, avec pour ambition de porter la capacité annuelle de sa plateforme logistique à 2,7 millions d’EVP.

Ces développements interviennent dans un contexte de concurrence dans le golfe de Guinée, avec des acteurs qui font de gros d’investissements pour devenir le hub portuaire préférentiel de la région. Comme le souligne Togo First, LCT, qui est une plateforme de transbordement majeure, bénéficie de la position de choix qu’il occupe sur les tablettes de MSC, devenu depuis fin 2021 le leader mondial.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.