Sans titre56
#BurkinaFaso #Eau #Economie #Education #Emplois #Energie #Entrepreneurs #Entreprise #Femmes #France #Jeunesse #OMS #ONG #Sante #TransitionEcologique #Senegal
Agence Ecofin
25 mars 2022 Dernière mise à jour le Vendredi 25 Mars 2022 à 12:20

Oshun, entreprise créée par l'entreprise corrézienne UV Germi, MIOS et la Société Canal de Provence et présente depuis 2018 au Sénégal et au Burkina Faso pour améliorer l'accès à une eau saine en milieu rural, a reçu la visite de Bérangère Abba à l'occasion de la Journée mondiale de l'eau le 22 mars.

La secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique représentait le gouvernement français au Forum mondial de l’eau à Dakar et est également allée sur le terrain pour se rendre compte des réalisations portées par des acteurs français au Sénégal. 

Dans ce cadre, elle a choisi de visiter les installations de traitement aux points d’usage qu’Oshun a pu réaliser pour l’ONG française Marseille Provence Afrique Coopération (MPA Coopération), soutenue financièrement notamment par l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, qui est sous tutelle du ministère de la Transition écologique. 

Ces installations ont permis d’équiper 120 écoles et d’alimenter en eau potable 60 000 élèves sénégalais. La ministre a exprimé devant les acteurs locaux un soutien à un passage à l’échelle de ce projet, enjeu crucial pour le Sénégal, qui compte toujours 8 000 écoles dépourvues d’accès à l’eau potable.

Les différentes actions d’Oshun, opérateur technique sur ce projet, présent au Sénégal et au Burkina Faso, visent à garantir la qualité de l’eau selon les normes fixées par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour lutter contre les maladies hydriques. Oshun met notamment en place des kiosques à eau : Oshun récupère l’eau des forges et des puits, la traite pour garantir sa qualité et la rend accessible au plus grand nombre. Cette action touche à ce jour environ 240 000 personnes au Sénégal et au Burkina Faso. Oshun a mis en place 80 kiosques à eau dans 6 régions du Burkina Faso et du Sénégal.

L’engagement d’Oshun est aussi social, puisque ses kiosques sont gérés par des entrepreneurs locaux franchisés, dont 50% de femmes. L’entreprise favorise la création d’emplois locaux (150 emplois directs créés) et d’emplois féminins (60 à 70% de femmes au total). Ces franchisés sont accompagnés dans la mise en place, le lancement et le suivi hebdomadaire de leur activité commerciale. 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.