militaire
#Actualite #AnalyseEconomique #Armee #Armes #Croissance #CroissanceEconomique #Economie #EtatsUnis #Militaire #Securite #EtatsUnis #Nigeria
Agence Ecofin
5 mai 2022 Dernière mise à jour le Jeudi 5 Mai 2022 à 07:30

En proie à une situation sécuritaire difficile, le Nigeria multiplie depuis plusieurs années, les achats d’équipements militaires pour renforcer son armée. A la mi-avril, le pays avait d’ailleurs obtenu le feu vert des USA pour acheter environ 1 milliard $ d’équipements à Washington.

Les dépenses militaires du Nigeria en 2021 ont crû de 56% par rapport à l’année 2020. C’est ce qu’a indiqué le Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI) dans son rapport sur les dépenses militaires mondiales en 2021.

D’après l’institution, la première puissance économique africaine en termes de PIB a dépensé en 2021 4,5 milliards $ pour renforcer son armée. Selon le SIPRI, cette hausse est une « réponse aux divers problèmes de sécurité du Nigeria, tels que les attaques des extrémistes islamistes et des insurgés séparatistes ».

En effet, le pays fait face depuis plusieurs années à un climat sécuritaire délétère, du fait des groupes terroristes Boko Haram et Etat Islamique en Afrique de l’Ouest (ISWAP) auxquels se sont ajoutés les groupes armés appelés « bandits ». Habitués aux kidnappings de masse, ceux-ci se renforcent grâce à des rançons obtenues auprès des parents des victimes, ou parfois grâce à des collaborations avec les groupes terroristes.

Malgré sa promesse de rétablir la situation sécuritaire du pays, le président Muhammadu Buhari qui est en plein deuxième mandat peine à mettre fin à l’insécurité. Cependant, son gouvernement a multiplié les accords d’achats d’équipements militaires, dont le dernier en date a été réalisé auprès des USA pour un montant d’environ 1 milliard $.

Au total, le continent africain a dépensé 39,7 milliards $ pour renforcer ses armées en 2021. Dans la région subsaharienne, Abuja est le pays qui dépense le plus dans le secteur, mais sur l’ensemble du continent, c’est l’Algérie qui occupe cette place avec environ 9,1 milliards $ dépensés l’année dernière.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.