vaccin
#Afrique #Covid #Covid19 #CriseSanitaire #Decideurs #Economie #Gouvernement #Sante #CoteDIvoire
Agence Ecofin
17 août 2022 Dernière mise à jour le Mercredi 17 Août 2022 à 07:30

La covid-19 a poussé les autorités ivoiriennes, à l’instar des autres pays du monde, à mettre en place des mesures restrictives en vue d’endiguer sa propagation. Ces mesures ont eu un impact négatif sur l’activité économique du pays.

Le gouvernement ivoirien a annoncé avoir décaissé plus de 16,5 millions de dollars entre janvier et juin 2022 pour aider les populations à faire face aux effets de la covid-19. L’information a été rendue publique par le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly (photo), à l’issue du Conseil des ministres tenu le 3 août.

Ces décaissements sont issus de 4 Fonds covid-19 mis en place par les autorités du pays, notamment le Fonds de soutien aux grandes entreprises (FSGE), le Fonds de soutien aux PME (FSPME), le Fonds d’appui au secteur informel (FASI) et le Fonds spécial de solidarité et de soutien (FSS). Ils visent à contribuer « à contenir les perturbations engendrées par la covid-19 et à relancer l’activité économique nationale ».

Durant le premier semestre 2022, le FSGE a soutenu 7 grandes entreprises à hauteur de plus de 2,7 millions de dollars. 30 PME ont bénéficié d’un soutien global de plus de 1,3 million de dollars et 1717 acteurs du secteur informel ont été soutenus, grâce à un appui de plusieurs centaines de milliers de dollars. 100 875 ménages vulnérables ont également reçu l’appui du gouvernement pour un montant total de 11,7 millions de dollars. 

D’après le ministre Coulibaly, les Fonds covid-19 qui disposaient de plus de 342,6 millions de dollars à leur mise en place ont permis un décaissement total de 261,1 millions de dollars, à ce jour, soit 76,2%. En plus de ces fonds de soutien, le gouvernement ivoirien a entrepris plusieurs autres mesures en vue de protéger le pouvoir d’achat des populations. Il s’agit des subventions, du plafonnement des prix de certains produits de première nécessité, entre autres.

Notons que ces initiatives du gouvernement ivoirien ont également fait perdre aux autorités plus de 650 millions de dollars. De plus, même si l’économie du pays s’est montrée résiliente à la pandémie grâce à une stabilité macroéconomique et à la mise en place des politiques efficaces pour répondre à la crise sanitaire, le Fonds monétaire internationale (FMI) prévoit une croissance économique moins forte en 2022.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.