festival de cannes
#Actualite #Cinema #Echanges #Economie #Afrique
Denys Bédarride
8 juin 2021 Dernière mise à jour le Mardi 8 Juin 2021 à 11:34

Après avoir été annulé en 2020 puis reporté en juillet alors qu’il était prévu pour débuter le 11 mai, le Festival de Cannes se prépare à accueillir une industrie cinématographique à qui manquait l’un de ses évènements phares.

Lors de la compétition officielle organisée dans le cadre du 74e Festival de Cannes (France), l’Afrique sera représentée par deux films. L’information a été fournie par la publication de la sélection officielle de l’évènement.

Parmi les 24 films en course pour la Palme d’or on retrouve « Haut et fort », du marocain Nabil Ayouch et « Lingui », du réalisateur tchadien Mahamat-Saleh Haroun. Le film raconte l’histoire d’un ancien rappeur qui devient professeur dans un centre culturel populaire de Casablanca.

Inspirés par leur enseignant, les jeunes de l’établissement vont tenter de se libérer du poids de certaines traditions pour vivre leur passion et s’exprimer à travers la culture hip-hop. Lingui raconte l’histoire d’Amina qui vit avec sa fille Maria dans les faubourgs de N’Djamena au Tchad.

Leur quotidien, déjà compliqué, est ébranlé le jour où elle découvre que sa fille est enceinte. L’adolescente ne veut pas la garder, dans un pays où l’avortement est non seulement condamné par la religion, mais aussi par la loi. Les films récompensés seront annoncés le 17 juillet à la fin du festival.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.