962px Kribi2
Makjoun
#Actualite #Agriculture #AnalyseEconomique #Aquaculture #Commerce #Economie #Elevage #Entrepreneuriat #Exportations #Financement #Importations #Pisciculture #Poissons #Productivite #Cameroun
Agence Ecofin
6 avril 2022 Dernière mise à jour le Mercredi 6 Avril 2022 à 07:30

Les chiffres de l’INS montrent qu’au cours des dernières années, le Cameroun a importé du poisson congelé pour plusieurs centaines de milliards de FCFA. Une tendance que le gouvernement veut inverser, en favorisant l’aquaculture locale intensive.

Après le Projet de promotion de l’entrepreneuriat aquacole (PPEA) qui a contribué à faire passer la production aquacole nationale à 15 000 tonnes en 2020, le Cameroun veut lancer le Programme d’appui au développement de l’entrepreneuriat aquacole (PDEA). La formulation dudit programme a eu lieu le 22 mars 2022 à Yaoundé.

Doté d’un financement de 21,3 milliards FCFA pourvu par le Fonds international de développement agricole (FIDA), il va couvrir 5 régions sur les 10 que compte le pays, relate Investir Au Cameroun. Selon le ministère de l’Élevage, grâce à divers appuis et mesures d’accompagnement pour les pisciculteurs, ce programme devrait contribuer à booster la production, de manière à progressivement atteindre les 100 000 tonnes visées par le gouvernement.

Pour rappel, les actions de promotion et de développement de l’aquaculture intensifiées par l’État camerounais et ses partenaires depuis quelques années ont pour objectif principal de réduire la facture des importations de poissons qui déséquilibrent la balance commerciale du pays.

Par exemple, lors du premier trimestre 2020, le pays a officiellement importé 57 008 tonnes de poissons congelés, pour un montant total de 38,9 milliards FCFA. Sur l’ensemble de l’année 2018, ces importations massives ont englouti plus de 154 milliards FCFA, selon les données de l’Institut national de la statistique (INS).

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.